Finir par admettre que l'alcool est une drogue...

3650

Alors que des États généraux de l'alcoolisme devraient se tenir l’année prochaine en France, le ministre de la Santé vient de recevoir un rapport rédigé par Hervé Chaballier qui pourrait faire avancer les choses.

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM
Débloquez cette page avec Multipass

Intitulé « Alcoolisme, le parler vrai, le parler simple », il dresse un tableau de l’alcoolisme en France : 5 millions de consommateurs abusifs, 45 000 décès par an. Il dénonce la faiblesse de la prise en charge et le parcours du combattant pour avoir un rendez-vous avec un spécialiste.

Le professeur Michel Reynaud, du service d’addictologie de l’hôpital Paul-Brousse à Villejuif, corrobore ces signaux d’alerte : « Il faudrait en France un centre de cure ambulatoire pour 100 000 habitants, une structure de sevrage alcoolique dans chaque hôpital et un centre d’addictologie par CHU.

Or, aujourd’hui, nous sommes à 10 % de ces objectifs ». Pour Hervé Chaballier, il faudrait « admettre que l’alcool n’est pas un produit ordinaire : c’est une drogue ».

Le Figaro, 25/11

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM