Fin de vie : l'alimentation fait-elle partie des soins ?

lu 6221 fois

La semaine dernière, l'hôpital Cochin organisait un colloque sur la fin de vie, portant l'attention de l'auditoire sur une question : « Est-ce que le fait d'arrêter l'alimentation diminue fortement la survie ?, s'interrogeait Véronique Fournier, directrice du centre d'éthique clinique de l'hôpital.

Est-ce que la personne souffre d'une sensation de faim et de soif ? » Lorsqu'on interrompt les soins d’un patient en fin de vie, faut-il également cesser de le nourrir et de l'abreuver ?

Aux États-Unis le dilemme ne se pose qu'au sujet de la boisson : la nourriture étant comptée comme un soin, elle peut être légalement suspendue en même temps que le traitement.

(Libération, 08/11)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s