Faut-il marcher pour maigrir ?

lu 14853 fois

L'exercice physique est maintenant devenu incontournable dans les programmes visant à la perte de poids. Une approche thérapeutique et comportementale combinant une alimentation pauvres en graisses, avec modification des habitudes alimentaires et des exercices aérobies, est souvent très efficace...

Actuellement, les prescriptions d'activités physiques s'éloignent du cardio-training classique pour adopter un type d'exercice moins intense mais plus long, comme la marche. Cependant, la communauté scientifique ne s'accorde pas sur la quantité totale d'exercices nécessaires pour à la fois promouvoir la perte de poids et obtenir des bénéfices pour la santé. Une nouvelle étude confirme l'intérêt de la marche pour réduire la graisse viscérale beaucoup plus que le poids.

Une équipe américaine a réalisé une étude d'intervention sur 12 semaines incluant des femmes non ménopausées âgées d'environ 40 ans, avec un IMC (Indice de Masse Corporelle) moyen de 34. Un groupe de 30 personnes a été au régime seul, un autre de 29 femmes devait suivre le même régime et pratiquer 30 mn de marche 5 jours par semaine et enfin, un groupe de 29 autres femmes devait suivre le même régime et pratiquer 60 mn de marche 5 jours par semaine.

Plus de glucides chez les marcheurs

Le régime alimentaire consistait en un programme de 1200 à 1400 Kcal, avec un maximum de 35 g de lipides par jour et un libre accès aux aliments riches en fibres, pauvres en graisses et en calories. Les sujets devaient tenir un carnet alimentaire qui était évalué par une diététicienne toutes les semaines. Les sessions d'exercices étaient encadrées et comprenaient un échauffement, des étirements avant et après exercices et une période déterminée de marche en fonction du groupe.

Toutes les personnes des 3 groupes ont perdu du poids, réduit leur IMC, leur pourcentage de graisse corporelle, leur masse grasse totale et leur masse maigre totale, dans les mêmes proportions. tous les groupes ont augmenté leur consommation de glucides et réduit les lipides. Cependant les sujets du groupe 60 mn de marche ont plus augmenté leur consommation de glucides que les 2 autres groupes;

Réduction du tour de taille

La réduction du tour de taille était plus importante dans les groupes "exercice physique", ainsi qu'il y était noté également une diminution du LDL cholestérol (le "mauvais"). Il n'y a pas eu, dans cette étude, d'effet "dose-réponse" de la marche sur la perte de poids, ni même d'effet supérieur au régime seul. Mais il est intéressant de noter l'amélioration de certains paramètres physiques lors de l'exercice qui correspondent à une réduction de la distribution de la graisse centrale (la plus nocive pour la santé).

Il est à souligner dans cette étude des différences dans les profils de nutrition des différents groupes. Certes, tous ont bien respecté les consignes, mais comparé aux 2 autres groupes, le groupe "60 mn de marche" a très nettement augmenté sa consommation de glucides et aussi de fibres alimentaires (multipliée par 2), et a fortement diminué sa consommation de lipides, de graisses saturées et de cholestérol. Ceci a conduit à un profil d'alimentation plus sain...

Ces résultats prometteurs donnent de bons arguments pour marcher régulièrement afin de prévenir les risques cardiovasculaires tout en améliorant la silhouette (tour de taille), sans pour autant modifier le poids (malheureusement la principale référence pour évaluer un résultat...)

Source : Nutrifax (Dr C. Alamowitch)

SOURCE : Nutrifax

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s