Faut-il interdire les aliments gras et sucrés aux enfants ?

lu 3164 fois

A la naissance, tous les bébés du monde montrent une préférence pour le sucré et le gras, et du dégoût pour les saveurs amère et acide. Un comportement somme toute idéal, puisque l'enfant manifeste son attrait pour le lait de sa mère, qui est justement l'aliment sucré et gras dont il a besoin... Mais que se passe-t-il lorsque l'enfant grandit ? Garde-t-il cette préférence pour les aliments gras et sucrés ? Faut-il alors les lui interdire ? Lors de la 46e Journée annuelle de nutrition et de diététique (*), Nutrinews a recueilli le point de vue de Natalie Rigal, psychologue et chercheur, maître de conférence à l'Université Paris X (Nanterre).

Pendant toute sa croissance, l'enfant garde une préférence pour les aliments gras et sucrés. Certains parents, craignant pour la santé et/ou la silhouette de leur rejeton, pensent donc bien faire en leur interdisant purement et simplement la consommation de certains de ces aliments...

C'est une erreur, répond Natalie Rigal ! Une erreur qui peut avoir des conséquences ultérieures néfastes. En effet, les enfants qui subissent des restrictions importantes ont tendance à consommer les aliments interdits en excès dès que l'accès en devient libre... Alors, pour faire passer en douceur votre cher petit des frites au ketchup aux courgettes/épinards, suivez les recettes de Natalie Rigal :

  • Apprenez à votre enfant à réguler ses apports alimentaires. Les bébés ont une bonne capacité de régulation : ils mangent quand ils ont faim et ils s'arrêtent lorsqu'ils sont parvenus à la satiété. Pour préserver cette capacité innée de régulation, il faut apprendre aux enfants à rester centrés sur leurs sensations de faim et de satiété. En clair, pas de télé en mangeant, respectez les rythmes des repas et évitez les «finis ton assiette» et les «fais plaisir à maman »...

  • Faites-lui goûter de tout, souvent, et patiemment ! L'enfant dont l'alimentation se diversifie se révèle très sélectif. Il montre beaucoup de réticence à consommer les aliments peu denses (notamment les fruits et légumes), ainsi que les aliments qui ne lui sont pas familiers. Pour passer des pâtes ou des frites aux courgettes ou aux épinards, les parents devront user de patience et procéder par familiarisation, en proposant l'aliment de manière répétée, sachant que le plaisir pour un aliment augmente au fur et à mesure des consommations. Associer l'enfant à la préparation du repas, le laisser assaisonner ses légumes à son goût (avec un peu de ketchup ou de fromage râpé) ; consommer l'aliment dans un contexte chaleureux et donner l'exemple (Papa aussi mangera les courgettes ») sont autant de facteurs qui renforcent les effets positifs de l'exposition répétée de l'aliment.

  • Faites preuve de moins d'autorité et de plus de « démocratie »... D'après des recherches anglo-saxonnes sur le « style éducatif», un contrôle trop important des parents peut augmenter la prise de poids des enfants. Le style éducatif des parents a également un impact sur la consommation alimentaire de l'enfant (notamment en fruits et légumes). Les parents «démocrates», qui imposent un contrôle mais sont capables de s'adapter à l'enfant, obtiennent de meilleurs résultats que les parents autoritaires qui usent uniquement du contrôle.

  • Misez sur le plaisir. L'attirance de l'enfant pour les produits gras et sucrés n'est pas à condamner, mais elle doit être encadrée. Quant au rejet des produits peu denses, notamment des légumes, il peut être atténué par des pratiques éducatives qui se fondent essentiellement sur la notion de plaisir. Plaisir régulé pour les aliments gras et/ou sucrés, plaisir construit par apprentissages pour les autres aliments : le plaisir est le garant de conduites qui seront mises en place de façon durable...
(*) La 46e Journée annuelle de nutrition et de diététique, organisée par l'Hôtel Dieu de Paris et la Fondation B. Delessert, a eu lieu le vendredi 27 janvier 2006 au CNIT Paris la défense et a rassemblé plus de 1000 participants.

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s