Faut-il interdire la consommation de café pendant la grossesse ?

lu 14555 fois

La consommation de caféine pendant la grossesse représente-t-elle vraiment un risque pour le fœtus ? Deux équipes de chercheurs (américaine et danoise) viennent de publier les résultats de leurs investigations.

Les Américains ont étudié son impact sur la croissance intra-utérine, le poids de naissance et l'arrivée à terme du bébé auprès de 2 291 femmes enceintes suivies à partir de leur première visite prénatale. Leur consommation de caféine était relevée aux premier et troisième trimestres de grossesse. Le poids du bébé à la naissance diminuerait avec l'augmentation de consommation de caféine pendant la grossesse, à raison de -28 g pour 100 mg de caféine consommés par jour, ce qui est à surveiller lorsque la consommation totale en caféine dépasse les 600 mg.

Quant aux Danois , ils se sont intéressés au risque de mortalité des bébés. Leur étude auprès de 18 478 femmes enceintes montre que le risque de mort-nés augmente avec la quantité de café consommée pendant la grossesse (jusqu'à 300 % à partir de 800 mg de caféine par jour). Les résultats sont similaires chez les femmes ne fumant pas et buvant moins de trois verres de l'alcool par semaine pendant leur grossesse. La mortalité des bébés l'année suivant leur naissance n'est pas associée à la consommation de café chez les non-fumeuses.

Ces deux études concluent qu'il n'y a pas de raison d'interdire la consommation de caféine pendant la grossesse, mais il est important de la limiter !

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s