Faim dans le monde : rôle des Etats-Unis dans ce scénario planétaire

lu 4441 fois

Les initiatives contre la faim dans le monde se développent de plus en plus aux Etats-Unis et notamment, le 20 mai à Washington, DC, s'est tenu un colloque organisé par le Chicago Council on Global Affairs, intitulé : « Symposium on Global Agriculture and Food Security: Progress to Date and Strategies for Success ». Cet événement avait pour but de rassembler des acteurs clés en faveur de changements dans le secteur de la sécurité alimentaire aux Etats-Unis et des politiques de développement agricole.

« Diagnostic de l'obésité infantile dès l'âge de 6 mois » - Crédit photo : www.ushuaia.com Le discours d'ouverture a été tenu par le Secrétaire d'Etat chargé de l'Agriculture, Tom Vilsack qui exposa le rôle de l'USDA (United States Department of Agriculture) dans "Feed the Future", une initiative du gouvernement américain pour la sécurité alimentaire et contre la faim dans le monde ; la stratégie de mise en application de cette initiative sera publiée dans Feed the Future Guide, à la suite de ce rassemblement.

Tout d'abord, le ministre a annoncé que les démarches d'"aide alimentaire", mesures actuellement appliquées pour lutter contre la faim dans le monde, ne devraient être qu'une solution à court terme. Pour régler le problème de l'insécurité alimentaire sur le long terme, il rappelle l'importance d'aider localement les populations en les accompagnant dans une démarche d'augmentation de leur production et d'amélioration de la nutrition.

Mais, selon Tom Vilsack, même avec les meilleurs efforts de la communauté internationale, étant donné la demande alimentaire croissante, il est probable que la production alimentaire dans beaucoup de pays en voie de développement soit limitée par la quantité des ressources ainsi que par les contraintes dues au climat. C'est pourquoi, le ministre propose d'intervenir au niveau du commerce mondial et régional pour fournir un élément de solution. Selon lui, Le commerce encourage une alimentation diversifiée, conduit à des opportunités économiques, stabilise les réserves de nourriture et peut réduire les coûts des aliments.

Tom Vilsack a également annoncé la mise en place d'équipes "interagences" pour aider à la conception et à la mise en application de la "Feed the Future Initiative". Les membres de ces équipes mettraient ainsi à profit leur expertise dans le secteur agricole que ce soit en recherche, transfert de technologies, production, traitement, mercatique et consommateurs. Tom Vilsack met également l'accent sur le fait que l''USDA a la capacité et les relais nécessaires pour traiter avec les institutions à l'étranger et les différents gouvernements.

Le ministre aborda également le travail conjoint de l'USDA avec l'USAID (United States Agency for International Development), les universités et les autres parties prenantes du secteur agricole dans le but de développer un programme de recherche sur l'agriculture au niveau mondial : avec la prise en compte des nuisibles, des pathologies végétales et animales, les conditions météorologiques, l'augmentation de la productivité agricole et l'amélioration de l'efficacité de l'usage de l'eau et des sols. Le dernier point abordé par le Ministre de l'Agriculture, dans le but d'améliorer la production alimentaire mondiale et les revenus des populations les plus pauvres, concerne la promotion de politiques et de réglementations solides ainsi que de systèmes d'information et de statistiques sûrs.

Au niveau fédéral également les Etats-Unis entendent s'impliquer dans la lutte contre la faim : on peut citer le nouveau programme BREAD (Basic Research to Enable Agricultural Development) de la NSF (National Science Foundation) qui soutient la recherche fondamentale pour développer des solutions durables, innovantes, et scientifiques aux problèmes agricoles dans les pays en voie de développement. Ce programme s'inscrit dans la continuité des activités de financement du Plant Genome Research Program supportées par la National Science Foundation (NSF) et la Bill and Melinda Gates Foundation. Vingt millions de dollars seront réservés par la NSF pour le soutien de 15 projets de développement.

La mobilisation américaine pour trouver des solutions sur la problématique de la sécurité alimentaire se manifeste d'autre part par le World Food Prize, un événement annuel qui récompense les actions de scientifiques qui se sont impliqués pour le développement en améliorant la qualité, la quantité ou la disponibilité de la nourriture dans le monde. Le thème de l'édition 2010 de cette manifestation sera "Take it the Farmers : Reaching the World's Smallholders". L'un des intervenants pour les discours d'ouverture sera Kofi Annan, l'ancien Secrétaire Général des Nations-Unis et lauréat du Prix Nobel pour la Paix en 2001 et l'actuel Président de l'Alliance pour la Révolution Verte en Afrique. Cette année, le World Food Prize sera décerné le 16 juin au Département d'Etat à Washington.

En conclusion, le discours d'ouverture du Ministre de l'Agriculture américain a donné les lignes directrices du rôle que les Etats-Unis entendent jouer pour tenter de solutionner le problème de la faim dans le monde. La stratégie de l'USDA vise à soutenir l'amélioration de la production alimentaire mondiale au niveau régional, de développer le commerce international des denrées alimentaires, de promouvoir la R&D et les transferts de technologies en sciences agricoles ainsi que d'apporter son expertise en politique internationale.

Pour de plus amples informations, consulter :

(Par Magali Muller et Adèle Martial - BE Etats-Unis numéro 209 (28/05/2010) - Ambassade de France aux Etats-Unis / ADIT)

SOURCE : ADIT

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s