Existe-t-il un seuil optimal de consommation de vitamine C ?

lu 5206 fois

Danone Chiquita Fruits, la joint venture créée entre Danone et Chiquita Brands International pour commercialiser des boissons à base de fruits en Europe, annonce la publication ce jour, dans la version digitale de Critical Reviews in Food Science and Nutrition, d’un article sur la consommation optimale de vitamine C chez les êtres humains pour bénéficier de l’ensemble de ses atouts pour la santé.

En effet, il existe, pour cette vitamine, que le corps ne peut fabriquer, de nombreuses disparités autours des apports journaliers recommandés pour en limiter les carences auprès d’une majorité de la population. C’est pourquoi, les auteurs, Balz Frei de l’institut Linus Pauling aux USA, Inés Birlouez-Aragon de la société Spectralys Innovation en France et Jens Lykkesfeldt de la Faculté des Sciences de la Vie de l’Université de Copenhague au Danemark, tous engagés depuis de nombreuses années à faire des études scientifiques sur cette vitamine, ont travaillé sur cette mise au point.

Cet article a bénéficié d’un soutien financier de Danone Chiquita Fruits SAS mais aucun des auteurs n’a déclaré de conflit d’intérêt.

Les recommandations officielles sur les AJR (Apports Journaliers Recommandés) vont aujourd’hui de 40 à 110 mg en Europe selon les pays [1]. Or, une analyse détaillée de toutes les données nationales et internationales disponibles sur cette vitamine, montre que c’est avec 200mg quotidiens qu’on obtient la concentration plasmatique qui permet aux cellules et aux tissus de profiter pleinement des propriétés anti-oxydantes et autres bénéfices santé liées à la vitamine C.

C’est effectivement, avec la quantité de 200mg par jour qu’on peut observer des taux plasmatiques de 60-100µmol/L [2], taux auxquels les cellules, le plasma et la plupart des tissues arrivent à une quasi saturation maximale. Il est à noter également qu’à des taux supérieurs à 70µmol/L, il y a une augmentation très significative de la quantité de vitamine C éliminée dans les urines compte tenu des propriétés hydrosolubles de cette vitamine [3]. Lorsqu’on se situe en-dessous des 200mg de vitamine C, même une faible quantité supplémentaire conduit généralement à une large variation à la hausse de son taux plasmatique.

Pour José M Cobo, PhD et Directeur Scientifique Danone Chiquita Fruits, « nous avons été profondément interpellés par ces données scientifiques pour une vitamine dont personne ne conteste l’intérêt, mais pour laquelle nous pouvons visiblement en tirer encore plus de bénéfices au travers une consommation dans les quantités requises ». Et les bénéfices vont bien au-delà de la prévention du scorbut et de la lutte contre la fatigue. Celles qui sont déjà plus communément reconnues incluent la stimulation des défenses immunitaires, la synthèse de collagène ainsi que ses propriétés anti-oxydantes. D’autres bénéfices sur la santé, selon des données épidémiologiques publiées récemment dans des revues scientifiques à comité de lecture, incluent l’impact favorable sur l’hypertension artérielle, la prévention primaire de maladies cardiovasculaires et des AVC [4], sans parler des effets positifs sur le stress oxydatif [5]. De plus, il convient de mentionner à ce sujet, que de toutes les allégations de santé «fonctionnelles génériques» visées à l’article 13.1 du règlement 1924/2006 sur les allégations nutritionnelles et de santé accordées par l’EFSA et portant sur des denrées alimentaires, c’est bien la vitamine C qui arrive en tête avec plus de 16 des 222 allégations approuvées [6].

Or, on constate même en Europe qu’il existe des carences en vitamine C plus ou moins avérées au sein de différents sous-groupes de la population. « C’est pourquoi notre joint-venture », nous précise Wojtek Kardaszewicz, Directeur Général de Danone Chiquita Fruits, « a mis au point un produit, C-Optima™, à base de jus de fruit frais dont la teneur optimale de 200mg de vitamine C est garantie avec juste un seul verre ». Cette garantie est apportée par la présence de cerises acérola, dont la concentration en cette vitamine est 32 fois supérieure à celle des oranges à quantité égale de fruit et par le procédé de fabrication unique du produit permettant de conserver la fraîcheur, la naturalité, le goût et les vitamines.

La joint venture espère ainsi contribuer à une augmentation du nombre de consommateurs qui pourront désormais obtenir de manière simple et pratique la dose optimale de cette vitamine aux nombreuses vertus sur la santé.

La publication de l’article dans Critical Reviews in Food Science and Nutrition reflète le consensus des auteurs autour de la quantité optimale de vitamine C à absorber quotidiennement pour profiter de ses bénéfices pour la santé. Cette quantité peut se retrouver aussi dans les 5 fruits et légumes recommandés par jour, mais exige du temps et de l’effort pour éviter de tout perdre lors du stockage ou de la cuisson ou tout simplement dans un verre de C-Optima™.

Références

  1. Cuervo, M et al. (2009). Comparison of dietary reference intakes (DRI) between different countries of the European Union, The United States and the World Health Organization. Nutr Hosp 2009 24: 384–414.
  2. Savini, I., Rossi, A., Pierro, C., Avigliano, L., and Catani, M.V. (2008). SVCT1 and SVCT2: Key proteins for vitamin C uptake. Amino Acids. 34: 347–355.
  3. Graumlich, J.F., Ludden, T.M., Conry-Cantilena, C., Cantilena, L.R., Jr.,Wang, Y., and Levine,M. (1997). Pharmacokinetic model of ascorbic acid in healthy male volunteers during depletion and repletion. Pharm Res. 14: 1133–1139.
  4. Stephen P Juraschek, Eliseo Guallar, Lawrence J Appel, and Edgar R Miller III (2012). Effects of vitamin C supplementation on blood pressure: a meta-analysis of randomized controlled trials1–3. Am J Clin Nutr 2012 95: 5 997-998.
  5. Sasazuki S, Hayashi T, Nakachi K, Sasaki S, Tsubono Y, Okubo S, Hayashi M, Tsugane S. Protective effect of vitamin C on oxidative stress: a randomized controlled trial. Int J Vitam Nutr Res. 2008 May;78(3):121-8.
  6. EFSA Panel on Dietetic Products, Nutrition and Allergies (NDA). (2009). Scientific Opinion on the substantiation of health claims related to vitamin C and protection of DNA, proteins and lipids from oxidative damage (ID 129, 138, 143, 148), antioxidant function of lutein (ID 146), maintenance of vision (ID 141, 142), collagen formation (ID 130, 131, 136, 137, 149), function of the nervous system (ID 133), function of the immune system (ID 134), function of the immune system during and after extreme physical exercise (ID 144), non-haem iron absorption (ID 132, 147), energy-yielding metabolism (ID 135), and relief in case of irritation in the upper respiratory tract (ID 1714, 1715) pursuant to Article 13(1) of Regulation (EC) No 1924/2006. EFSA Journal. 7(9):1226.

SOURCE : Chiquita C-Optima

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s