Exercice physique et rajeunissement musculaire

lu 4371 fois

L'on sait que l'exercice physique permet d'être en meilleure forme et d'accomplir plus efficacement les tâches physiques. Des recherches montrent désormais qu'elle est aussi un facteur de rajeunissement du tissu musculaire chez les adultes en bonne santé.

L'étude sur le sujet, co-dirigée par Simon Melov, du Buck Institute, et Mark Tarnopolsky, du McMaster University Medical Center (Hamilton, Ontario), s'est appuyée sur une analyse des profils d'expression des gènes dans des échantillons de tissus prélevés sur 25 hommes et femmes en bonne santé relativement âgés, soumis pendant six mois à deux séances hebdomadaires d'entraînement musculaire, comparée à une analyse similaire d'échantillons pris sur des hommes et des femmes en bonne santé plus jeunes.

Les profils d'expression des gènes requièrent la fonction mitochondriale spécifique à l'âge, la mitochondrie agissant comme la centrale de la cellule. De nombreuses études ont suggéré que le dysfonctionnement mitochondrial était impliqué dans la perte de masse musculaire et les troubles fonctionnels communément observés chez les adultes âgés. L'étude est la première à examiner le profil d'expression des gènes, ou l'empreinte moléculaire, de l'âge chez les humains bien portants.

Les recherches indiquent, chez les adultes plus âgés, une diminution de la fonction mitochondriale avec l'âge. Cependant, l'entraînement physique a provoqué un remarquable retour de l'empreinte génétique à des niveaux similaires à ceux des adultes plus jeunes. Les recherches ont aussi consisté en la mesure de la force musculaire. Avant l'entraînement musculaire, les adultes plus âgés étaient 59% plus faibles que les plus jeunes. Après l'entraînement, ils avaient connu une augmentation de leur force d'environ 50%.

Les chercheurs se sont dits surpris par les résultats. Ils s'attendaient à observer des expressions de gènes stables. Un tel renversement des niveaux d'empreintes génétiques donne crédit à la valeur de l'exercice non seulement en tant que moyen d'améliorer l'état de santé mais aussi de renverser le processus de vieillissement, ce qui constitue une incitation supplémentaire à s'adonner à l'exercice avec l'âge.

Les deux séances hebdomadaires d'entraînement musculaire étaient effectuées sur un équipement ordinaire de gymnase. Elles duraient une heure et consistaient en 30 contractions de chaque groupe musculaire, similaires aux sessions d'entraînement offertes dans la plupart des centres d'exercice physique.

SOURCE : Centre International de Recherche Scientifique

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s