Exclusif : le classement des aliments surconsommés par département !

lu 4777 fois

Pour réaliser ce classement, le Journal du Net (JDN) s’est appuyé sur les données de 2013 fournies par Nielsen (*) afin de découvrir les spécificités régionales et les habitudes alimentaires des Français à travers la carte de France, par département, des aliments surconsommés, ainsi que ceux sous-consommés...

A l'aide des données exclusives de son partenaire Nielsen, le JDN a pu établir une carte de France interactive, actualisée en 2014, avec les 10 produits les plus surconsommés et les 10 produits les plus sous-consommés dans chaque département.

A noter que ce classement ne désigne pas les produits les plus ou les moins consommés dans le département, mais bien de l'écart des achats par rapport à la moyenne des Français. Voici les principaux enseignements de cette enquête exclusive...

Des spécialités marquantes

Certaines habitudes alimentaires locales se traduisent par des niveaux de consommation largement supérieurs à la moyenne nationale.

  • Les Alsaciens achètent trois plus de pain d’épice que la moyenne des Français.
  • En Franche-Comté, les habitants consomment deux à quatre fois plus de fromage fondu que la moyenne nationale.
  • Le nougat est en tête des aliments surconsommés dans la Drôme, où se trouve la ville de Montélimar.

Les boissons régionales

Le type de boissons alcoolisées consommées varie fortement d’une région à l’autre. Les Bretons placent tous le cidre en tête des produits surconsommés.

  • Les Normands achètent quant à eux beaucoup plus de calvados que le reste des Français.
  • L’Est de la France raffole de l’amer brun (le Picon, par exemple) que l’on verse dans la bière : dans de nombreux départements, il est en tête des produits surconsommés (+1 057% dans le Bas-Rhin).
  • Le champagne est le produit le plus surconsommé dans la Marne, où il est en grande partie fabriqué.
  • Les Auvergnats et les Limousins boivent beaucoup plus d’alcool de gentiane que le reste de leurs compatriotes.

Des caractéristiques surprenantes

D’autres habitudes de consommation ne s’expliquent pas forcément par des traditions locales.

  • Le caviar est l’aliment le plus surconsommé dans certains départements d’Ile-de- France, dont Paris (+224% par rapport à la moyenne nationale), et aussi dans les Alpes-Maritimes.
  • En Eure-et-Loir, les achats de whisky et de bourbon sont supérieurs de 55% à ceux du reste des Français.
  • Dans le Maine-et-Loire, la consommation de galettes des rois dépasse de 120% la moyenne nationale.

Des consommations locales

Les zones de forte consommation correspondent aussi à des lieux de production.

  • Le pineau en Charente-Maritime (+1 765%) et en Charente (+708%).
  • La crème de marrons en Ardèche, où se trouve Privas : +465%.
  • Les rillettes dans la Sarthe, où se situe Le Mans : +469%.

Des produits boudés par certaines régions

La carte des produits sous-consommés, publiée pour la première fois, laisse apparaître les aliments qui se vendent moins bien au niveau local qu’au niveau national.

  • L’amer brun, si prisé dans l’Est de la France, est largement sous-consommé dans l’Ouest et le Sud du pays.
  • Les Isérois achètent quasiment deux fois moins d’eau plate que le reste des Français.
  • Tous les départements de Champagne-Ardenne placent le lait frais en tête des aliments sous-consommés.

Retrouvez les détails de la carte de France des aliments surconsommés et sous-consommés sur www.journaldunet.com.

(*) Pour réaliser ce classement, le JDN s’est appuyé sur les données de 2013 fournies par Nielsen, société mondiale d’information et d’insights, leader en informations marketing et consommateur, audience TV et autres médias, intelligence online, audience téléphonie mobile. Ne sont comptabilisées que les catégories représentant des ventes supérieures à 2 millions d’euros par an.

SOURCE : Journal du Net

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s