Evolution des apports nutritionnels des Français : premiers résultats de l'étude INCA 2

lu 6585 fois

Dans le cadre des premiers résultats de la seconde étude Individuelle Nationale des Consommations Alimentaires (INCA 2) rendus publiques lors du colloque du 12 décembre 2007, les données de 3373 sujets (enfants, adolescents et adultes) sur 4079 ont pu être comparées à celles des participants de l'étude INCA 1 (2472 personnes). Ainsi, à partir des niveaux moyens de leurs consommations alimentaires, les apports nutritionnels des Français ont pu être comparés entre les deux enquêtes INCA 1 (1998-1999) et INCA 2 (2006-2007).

En contraste avec les évolutions de consommation des aliments, les évolutions d'apports en macronutriments sont moins nettes en raison de phénomènes de compensation - substitution.

Chez les adultes (18-79 ans) :

  • L'apport calorique total demeure stable dans la population adulte : 2474 kcal/j chez les hommes et 1923 kcal/j chez les femmes. Il sont proches des apports nutritionnels recommandés (*).

  • Les apports bruts en macronutriments restent globalement stables :

    • Chez les hommes, la ration se compose en moyenne de 259 g/j de glucides, de 99g/j de lipides et de 99 g/j de protéines.
    • Chez les femmes, elle contient en moyenne 207 g/j de glucides, 82g/j de lipides et 76 g/j de protéines (en légère diminution par rapport à INCA 1).

  • Rapportés à l'apport calorique sans alcool, les contributions des trois macronutriments restent globalement similaires à celles observées dans INCA 1, en 1998/99 :

    • les lipides apportent en moyenne 38,5% de l'apport calorique des hommes et 39,6% de celui des femmes, et restent supérieurs à la recommandation de 35%.
    • les protéines apportent en moyenne 17,3% de l'apport calorique chez les hommes et 16,4% chez les femmes ; chez les femmes, cette contribution est légèrement en baisse.
    • les glucides apportent en moyenne 44% de l'apport calorique sans alcool, proportion qui reste inférieure à la recommandation de 50% avec une diminution des apports en glucides complexes (-6,8% chez les hommes et -7,2% chez les femmes), et une augmentation des apports en glucides simples chez les femmes (+5,8%).

  • Les fibres restent stables chez les hommes (18,8 g/j), et augmentent légèrement (+6,7%) chez les femmes (16,4 g/j). Ces niveaux restent inférieurs aux recommandations de 25 à 30 g/j.

Chez les enfants de 3 à 14 ans :

  • Chez les enfants entre 3 et 14 ans, on observe globalement une diminution de l'apport calorique, plus marquée chez les 11-14 ans (-10 %) que chez les 3-10 ans (-6 %). En 2006/2007, l'apport calorique des pré-adolescents (11-14 ans) est un peu en dessous de 1900 kcal/j et celui des enfants de 3 à 10 ans de 1650 kcal/j.

  • Les apports en protéines, glucides et lipides diminuent chez les 11-14 ans aussi bien chez les garçons que chez les filles. Chez les plus jeunes (3-10 ans), seuls les apports protéiques et glucidiques diminuent notablement. Cependant, la contribution respective des protéines, glucides et lipides à l'apport calorique est stable dans les deux études INCA 1 et INCA 2, avec 15-17% pour les protéines, 45-47% pour les glucides et 37-39% pour les lipides ; ceci pour les 2 tranches d'âge pour les filles et les garçons.

  • La diminution des glucides complexes est marquée chez les 3-14 ans (-16%), en lien avec la baisse observée de la consommation de pain et produits de panification, vecteurs d'amidon.

  • La diminution des apports en fibres est plus marquée chez les 11-14 ans (-11%) que chez les 3-10 ans (-6%). Elle est également à rapprocher notamment de la baisse de la consommation de pain.

Chez les adolescents de 15-17 ans

  • L'apport calorique total demeure stable entre 1998/1999 et 2006/2007 dans la population des 15-17 ans, autour de 1920 kcal/j.

  • Les apports bruts en macronutriments restent globalement stables avec cependant une diminution des apports protéiques et lipidiques chez les filles au profit d'une augmentation des apports en glucides.

  • La contribution des macronutriments reste stable chez les garçons alors que chez les filles, on note une réduction des protéines et une augmentation des glucides.

  • Si la répartition entre glucides complexes et glucides simples reste la même chez les garçons, chez les filles, l'augmentation observée des glucides se fait principalement au profit des glucides simples.

(*) Les apports nutritionnels conseillés varient, selon les groupes d'âge et pour un niveau d'activité physique faible ou habituel de la majorité de la population, entre 2400 et 2700 kcal/j pour un homme de 70 kg et entre 1800 et 2200 kcal/j pour une femme de 60 kg.

(Dossier de presse de l'AFSSA - 12 décembre 2007)

Source : Alexandre Glouchkoff, Diététicien - Nutritionniste

SOURCE : Toute la diététique !

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s