Etude sur les consommations alimentaires INCA 2 : résultats intermédiaires

lu 11226 fois

L'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) mène actuellement l'étude individuelle et nationale sur les consommations alimentaires (INCA 2). Depuis décembre 2005, les consommations alimentaires de 5 500 personnes - adultes et enfants en France métropolitaine - sont enregistrées et seront analysées en 2007.

Seconde édition de l’enquête individuelle et nationale sur les consommations alimentaires menée en 1998-1999, elle sera renouvelée tous les 5 ans afin de disposer d’une banque de données actualisées sur le comportement alimentaire des Français. L’Agence va ainsi fournir un outil indispensable à l’orientation des politiques nutritionnelles de santé publique et à l’évaluation, de façon réaliste, des risques et bénéfices sanitaires liés à l’alimentation.

Les résultats définitifs d’INCA 2 seront disponibles au second semestre 2007. Ils seront couplés avec ceux de l’étude nationale nutrition santé menée par l’Institut de veille sanitaire. Cependant, une analyse intermédiaire d'après les premiers résultats recueillis auprès des 1 300 premiers participants de décembre 2005 à mars 2006 permet d’ores et déjà de présenter quelques tendances...

Compléments alimentaires

  • 22 % des personnes en ont consommé au moins un sur les 12 derniers mois (30 % des femmes, 17 % des hommes et des enfants)
Fréquentation de la cantine scolaire
  • Moins de la moitié des enfants du primaire déjeune régulièrement à la cantine. Un tiers d’entre eux n’y va jamais.
  • Les deux tiers environ des enfants du secondaire déjeunent régulièrement à la cantine. Un quart d’entre eux n’y va jamais.
Fréquentation des « fast-food »
  • La moitié des adultes et moins du quart des enfants n’y vont jamais
  • 13 % des 15-17 ans et 5 % des autres enfants s’y rendent au moins une fois par semaine
Produits avec allégations
  • 13 % des personnes les choisissent systématiquement
  • Une petite moitié d’entre elles les choisit parfois
  • Plus du tiers ne fait pas attention aux allégations
Produits enrichis
  • 15 % des personnes les évitent
  • 17 % les achètent de préférence
Ces résultats ne sont pas définitifs car seul l’échantillon final sera représentatif de la population vivant en France, et permettra de prendre en compte correctement les variations saisonnières des consommations.

En savoir plus sur l'étude INCA 2

Retrouver les résultats de l'étude INCA 1

SOURCE : Communiqué de presse de l'AFSSA

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s