Etude de consommation McCain / TNS-Sofres : « La frite, cette inconnue qui nous veut du bien »

lu 10816 fois

Pour mieux répondre aux préoccupations de ses consommateurs, le groupe McCain, leader européen des produits surgelés à base de pomme de terre, publie les résultats d’une étude TNS [1] surprenante à plus d’un titre : les amateurs de frites sont encore nombreux à ignorer de quoi leur produit favori est réellement composé. Quant à la présence de matières grasses, leur proportion est mal connue et comporte encore beaucoup d’idées reçues. Pourtant, la frite recèle de nombreuses qualités et McCain s’engage à en améliorer le profil nutritionnel.

Etude de consommation McCain / TNS-Sofres : « La frite, cette inconnue qui nous veut du bien » La pomme de terre et les produits à base de pommes de terre tiennent une place importante dans l'alimentation des Français, avec près de 55 kg consommés par an et par habitant. Une frite surgelée sur trois consommée en Europe est une frite McCain. Produit de proximité par excellence, présente dans tous les foyers français, la frite reste pourtant bien mystérieuse...

De vraies incertitudes sur la composition des frites

Les amateurs de frites sont nombreux à ignorer la composition de leur aliment fétiche. Ainsi, 53% des consommateurs de frites McCain ne pensent pas ou ne savent pas que les frites qu’ils achètent sont simplement faites avec des pommes de terre, de l’huile et rien d’autre.

Pas si grasses que cela !

L’enquête révèle également que près d’un consommateur interrogé sur deux n’a aucune idée du taux de matières grasses contenu dans les frites surgelées. En réalité, le taux de matières grasses des frites surgelées McCain est en moyenne de 7% pour les frites au four et de 10% pour les frites friteuse (coupe classique).

Les engagements nutrition de McCain

A la lumière de cette étude, McCain souhaite mieux informer ses consommateurs sur des éléments aussi basiques que la composition de ses frites et leur taux de matières grasses. L’équation nutrition de McCain repose sur une idée simple : une bonne pomme de terre + une bonne huile = une bonne frite.

Une bonne pomme de terre : La pomme de terre est pauvre en calories (85kcal/100g). Elle est constituée de sucres lents (sous forme d’amidon) qui doivent représenter 50% de nos apports énergétiques de la journée, selon les recommandations du PNNS. La pomme de terre est également riche en sels minéraux (calcium, potassium) et en vitamines. Une ration de 200 grammes de pommes de terre apporte 7 à 13% des AJR (Apports Journaliers Recommandés) en vitamines B1, B2 et B6. De plus, la pomme de terre est riche en fibres alimentaires qui favorisent la sensation de satiété et régulent le transit intestinal.

Une bonne huile : L’huile équilibre McCain est le compromis idéal entre stabilité à la cuisson et optimisation nutritionnelle. Elle est composée d’un mélange d’huiles végétales non hydrogénées, qui exclut les acides gras trans, et contient seulement 30% d’acide gras saturés. Sans oublier que les frites McCain ne contiennent pas de cholestérol !

Pour capitaliser sur les bienfaits santé de la pomme de terre, McCain s’est engagé à améliorer ses gammes et ses produits d’ici à 2012, à travers 4 axes concrets :

  • Lancer de nouveaux produits à base de pomme de terre non pré-frits et offrant toutes les qualités nutritionnelles naturelles de la pomme de terre.
  • Continuer à optimiser la qualité de son huile de friture avec une réduction supplémentaire de 33% des matières grasses saturées pour arriver à un taux maximum de 20% pour ses produits.
  • Lancer une nouvelle gamme de produits à base de pommes de terre avec une réduction de 50% des matières grasses – après cuisson- par rapport aux taux actuels de ses produits pré-frits.
  • Sur la base des recommandations européennes pour l’industrie agro-alimentaire (CIAA), limiter les apports en sodium dans leurs spécialités de pomme de terre surgelées préformées à 240mg/100g (10% des RNJ) (Repères Nutritionnels Journaliers)

Le saviez-vous ?

Les frites font grossir ? – Faux

Les frites trouvent naturellement leur place dans un régime équilibré et si l’on en mange en quantité raisonnable et de temps en temps, les frites ne font pas grossir. Elles sont également sources de sucres lents qui sont insuffisamment représentés dans notre alimentation.

Les frites McCain sont plus grasses que les frites « maison » ? - Faux

Les frites McCain contiennent entre 7 et 14% de matières grasses dans le produit fini en assiette, ce qui est équivalent, en termes de matière grasse, à une purée avec un peu de beurre (les frites maison, elles, contiennent 20 à 22% de matières grasses[2]). Il est important de rappeler que les lipides, comme les protéines et les glucides sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, l’essentiel étant de les consommer en quantité raisonnable et surtout de respecter un équilibre entre les différents types d’acides gras, saturés, mono-insaturés et poly-insaturés.

Les frites peuvent entrer dans l’alimentation des jeunes enfants ? Vrai

Bien entendu, consommées en quantité raisonnable et de temps en temps, les frites peuvent naturellement entrer dans l’alimentation des enfants. La pomme de terre est un féculent particulièrement intéressant du point de vue nutritionnel et en plus, les enfants l’adorent !

Notes :

  1. Cette étude a été menée avec TNS-Sofres en octobre 2009 auprès d’un panel d’acheteurs et de consommateurs de frites surgelées en friteuse (248 personnes) et au four (257 personnes) âgés de 18 à 64 ans, en France.
  2. Source interne.

SOURCE : McCain

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s