Etiquetage nutritionnel : recommandations aux entreprises

lu 3557 fois

L'ANIA a établi des recommandations aux entreprises pour un modèle commun d'étiquetage nutritionnel volontaire. En effet, cet étiquetage qui informe sur la composition nutritionnelle des aliments, réglementé par une directive européenne de 1990 en cours de révision, est jugé difficile à utiliser par les consommateurs.

Pour l'améliorer, les initiatives de certains Etats membres, des distributeurs et des industriels se sont développées. La multiplication des systèmes est devenue source de confusion pour les consommateurs. Par ailleurs, certains systèmes tels que les « traffic lights » britanniques, qui consistent à apposer un feu rouge, orange ou vert surles aliments, sont très réducteurs et certainement dangereux.

C'est dans ce contexte que l'industrie alimentaire européenne, réunie au sein de la CIAA, s'est engagée à apporter une information objective, non discriminante et compréhensible selon un même modèle. Il s'agit de compléter les exigences réglementaires actuelles (teneurs pour 100g ou 100 ml) par l'étiquetage de la quantité de calories et de nutriments apportés par une portion d'aliment réellement consommée, et de l'exprimer également en % des apports journaliers recommandés.

Ce système donne un véritable point de repère au consommateur et lui permet d'exercer son choix. Si la présentation se fait sous forme graphique, le format est prédéfini pour assurer la cohérence.

Cette recommandation vient compléter l'engagement pris par l'ANIA dès 2004 demettre à disposition des consommateurs l'information sur la composition nutritionnelle des produits sur l'étiquette ou par tout autre moyen facilement accessible, en fonction des possibilités de chaque entreprise.

SOURCE : Association Nationale des Industries Alimentaires

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s