Étiquetage nutritionnel : comment, où et pourquoi ?

lu 2864 fois

Dans le souci de juguler la prolifération des maladies liées à l'alimentation, les pouvoirs publics et les fabricants de denrées alimentaires multiplient les actions de promotion de l'étiquetage nutritionnel pour aider les consommateurs à faire des choix alimentaires sains et éclairés. Le projet européen FLABEL (Food Labelling to Advance Better Education for Life) évaluera la situation à cet égard et élaborera des recommandations pour orienter les recherches et les politiques.

« Étiquetage nutritionnel : comment, où et pourquoi ? » - Crédit photo : www.flabel.org Face à la très grande variété des denrées alimentaires, et notamment des produits transformés et conditionnés, les consommateurs européens ont de plus en plus de difficultés à choisir des aliments sains en toute connaissance de cause dans les rayons des supermarchés, surtout s’ils sont pressés.

Alors que l’étiquetage nutritionnel pourrait leur permettre de se renseigner rapidement sur les avantages et les inconvénients des différents produits qui leur sont proposés, son utilisation et ses effets concrets sur la composition du panier de la ménagère restent cependant largement méconnus. Par ailleurs, les différentes présentations déjà en place (tableau des apports nutritionnels, codes de couleur, repères nutritionnels journaliers, logos santé, etc.) peuvent induire des comportements différents.

Pour évaluer en détail l’utilité potentielle de l’étiquetage comme source d’information nutritionnelle, le projet européen FLABEL tâchera de déterminer l’influence de l’étiquetage nutritionnel sur les apports alimentaires. FLABEL est financé par le Septième programme-cadre de l’Union européenne.

Le projet FLABEL

Le projet de recherche FLABEL compte 12 partenaires (universités, ONG, détaillants) de huit pays européens, qui sont spécialisés en nutrition, en économie, dans l’étude du comportement des consommateurs et dans les études de marché.

Grâce à une évaluation des pratiques relatives à l’étiquetage nutritionnel actuellement en vigueur dans les 27 pays de l’Union européenne et en Turquie, FLABEL entend tout particulièrement déterminer si les informations nutritionnelles figurant sur les étiquettes des denrées alimentaires exercent un effet sur les choix des consommateurs, et mesurer la force de cet effet, les circonstances dans lesquelles il s’exerce, ainsi que les facteurs qui lui permettent de s’exercer et ses différents effets d’un groupe de consommateurs à l’autre. Les objectifs stratégiques de ce projet sont donc les suivants :

  • Préciser l’influence de l’étiquetage sur les choix alimentaires, les habitudes des consommateurs et les problèmes de santé liés à l’alimentation, en élaborant et en appliquant un cadre d’interprétation qui tienne compte à la fois de l’étiquette et des autres facteurs/influences.
  • Préciser les bases scientifiques de l’utilisation de l’étiquetage nutritionnel sur les denrées alimentaires, y compris les principes scientifiques permettant d’évaluer l’impact des différents modèles d’étiquetage afin de les partager avec les institutions européennes, l’industrie agroalimentaire et plus particulièrement les petites et moyennes entreprises, et divers autres acteurs.

Résultats

  1. Une carte européenne des informations nutritionnelles figurant sur les étiquettes des denrées alimentaires, indiquant dans quelle mesure l’étiquetage nutritionnel est en place dans les différents pays de l’Union.
  2. Des données sur la manière dont les consommateurs prennent connaissance des informations figurant sur les étiquettes des denrées alimentaires, sur les étiquettes les plus attrayantes et les plus informatives et sur les moyens permettant de fournir des informations nutritionnelles simples et complètes pour faciliter des choix libres et éclairés.
  3. Des informations sur l’utilisation réelle de l’étiquetage nutritionnel en « situation réelle ». Des études d’observation seront conduites dans des magasins et les données sur les ventes au détail seront analysées, afin de déterminer comment les étiquettes nutritionnelles peuvent conditionner le comportement des consommateurs et les modes de consommation.
  4. Des données sur la manière dont les consommateurs se font une opinion du caractère sain des produits qu’ils achètent et comment les informations figurant sur les étiquettes interagissent avec d’autres informations au cours de ce processus, y compris le rôle des médias, de la publicité et de l’éducation.
  5. Des données sur la manière dont les étiquettes nutritionnelles peuvent être utilisées pour influencer positivement les apports alimentaires des enfants, basées sur le rôle que les informations nutritionnelles figurant sur les étiquettes jouent dans le processus décisionnel des familles ayant des enfants.
  6. Des propositions de bonnes pratiques fondées sur les résultats des recherches pour l’étiquetage nutritionnel, testées dans un environnement commercial réel.
  7. Un ensemble de méthodes et de bonnes pratiques pour évaluer les effets de l’étiquetage nutritionnel, dans le choix des produits par les consommateurs.
Les résultats de l’étude menée par FLABEL seront rendus publics et représenteront ainsi une référence scientifique solide à propos de la pénétration, de l’emploi et des effets de l’étiquetage nutritionnels dans les pays de l’Union européenne, tout en tenant compte des intérêts des différents intervenants.

Pour tout complément d’information, consulter www.flabel.org

Source : « Conseil Européen de l’Information sur l’Alimentation (EUFIC) »

SOURCE : « Conseil Européen de l’Information sur l’Alimentation

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s