Etiquetage alimentaire : une nouvelle occasion manquée pour des choix plus sains

lu 7698 fois

Les consommateurs européens, et la santé publique plus généralement, ont été sévèrement malmenés aujourd’hui à l’occasion du vote des eurodéputés contre l’introduction d’un code de couleurs multiples dans le cadre d’un étiquetage alimentaire européen.

« Etiquetage alimentaire : une nouvelle occasion manquée pour des choix plus sains » Les organisations de consommateurs européennes, sur la base d’études approfondies, avaient tenté de modifier la proposition de la Commission européenne relative à l’étiquetage alimentaire afin que soit mis en place un système d’étiquetage obligatoire incluant 4 nutriments à l’avant de l’emballage (matières grasses, graisses saturées, sucres et sel) marqués d’une couleur en fonction de leur présence dans l’aliment par rapport aux recommandations des autorités de santé publique, ainsi qu’un étiquetage plus complet à l’arrière de l’emballage portant sur 8 nutriments. En revanche, et fort heureusement, les eurodéputés ont voté en faveur de l’étiquetage obligatoire du pays d’origine.

Monique Goyens, Directeur général du BEUC, le Bureau Européen des Unions de Consommateurs, déclare :

« Les études menées en Europe ont démontré que les consommateurs trouvent que le système de code de couleurs multiples est le moyen le plus facile et le plus simple pour permettre au consommateur qui le souhaite d’opter pour une alimentation saine. Alors qu’une épidémie d’obésité se répand actuellement à travers l’Europe et que les consommateurs ont clairement signifié qu’ils voulaient faire des choix sains pour leur régime alimentaire, il est de notre devoir de donner aux consommateurs les outils les plus performants et qui sont, de plus, plébiscités par eux.

Nous sommes très déçus par le vote qui a eu lieu aujourd’hui au Parlement européen. Les eurodéputés ont manqué une occasion de rendre l’alimentation saine plus accessible pour les consommateurs. Nous craignons que la lutte contre l’obésité chez les enfants ait été tout particulièrement mise à mal aujourd’hui. Les parents sont sans aucun doute ceux qui ont le moins de temps pour lire les informations détaillées et complexes qui se trouvent actuellement sur les emballages. Tout ce que nous demandons, c’est un système clair et transparent qui permette à tous les consommateurs de pouvoir comparer en un coup d’oeil différents produits. »

Pour de plus amples informations, consulter "Les législateurs de l'UE rejettent le système de code de couleurs pour les étiquettes alimentaires".

SOURCE : Bureau Européen des Unions de Consommateurs

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s