Equilibre alimentaire ou équilibre des recettes publicitaires à la télévision : engraisser les enfants ou les chaînes de télévision ? Il faut choisir

lu 6786 fois

La Société Française de Santé Publique (SFSP) soutient et appuie l'initiative « Equilibre alimentaire ou équilibre des recettes publicitaires à la télévision : engraisser les enfants ou les chaînes de télévision ? Il faut choisir ». Elle appelle tous ceux qui se préoccupent de la santé des enfants, de la lutte contre l'obésité et les maladies chroniques à signer cette lettre ouverte afin de pouvoir agir sur la publicité télévisuelle (pendant les créneaux horaires où les enfants sont devant les écrans de TV), pour les aliments dont l'excès de consommation peut menacer la santé.

« Equilibre alimentaire ou équilibre des recettes publicitaires à la télévision : engraisser les enfants ou les chaînes de télévision ? Il faut choisir » - Crédit photo : www.salades-nicoises.net En lançant le programme national nutrition santé (PNNS) en 2001, les pouvoirs publics ont souligné leur préoccupation face à l’importance de l’obésité dans notre pays et ont souhaité agir sur les facteurs nutritionnels intervenant dans le risque des maladies chroniques (cancers, maladies cardiovasculaire, diabète,...). Un des axes du PNNS 2 est d’agir sur la composition nutritionnelle des aliments, leur présentation et leur promotion. C’est dans ce contexte, que la ministre de la Santé a entamé une concertation avec les industries alimentaires, les entreprises du commerce et de la distribution, les associations de consommateurs et les autres ministères concernés.

Dans son précédent communiqué de presse, « Pour une éthique forte de l’industrie alimentaire » la SFSP avait soutenu l’initiative de concertation de Madame Roselyne Bachelot dans le but d’amener les entreprises et annonceurs à des "engagements d’autodiscipline". L’idée-force dans la régulation souhaitée n’était pas une suppression de la publicité pour tous les aliments, mais bien une autorisation limitée aux aliments dont la promotion est conforme aux recommandations nutritionnelles de santé publique. Cette proposition a fait d’emblée l’objet d’une opposition de principe des représentants des opérateurs économiques concernés (association nationale des industriels de l’agro-alimentaires et fédération des grands enseignes de la distribution), qui ont refusé de participer aux trois réunions de concertation organisées.

Cent cinquante personnalités du monde médical et scientifique ont décidé d’apporter leur soutien à l’initiative de Mme Roselyne Bachelot sous forme d’une lettre ouverte « Equilibre alimentaire ou équilibre des recettes publicitaires à la télévision : engraisser les enfants ou les chaînes de télévision ? » .

La SFSP a décidé de soutenir et d’appuyer cette initiative. Elle appelle tous ceux qui se préoccupent de la santé des enfants, de la lutte contre l’obésité et les maladies chroniques à signer cette lettre ouverte afin de pouvoir agir sur la publicité télévisuelle (pendant les créneaux horaires où les enfants sont devant les écrans de TV), pour les aliments dont l’excès de consommation peut menacer la santé.

Nous vous invitons à la diffuser et à la signer en ligne. Signatures sur le site de la société française de santé publique : http://www.sfsp.fr

SOURCE : Société Française de Santé Publique

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s