EPODE lance l'opération « Le poisson, il a tout bon ! »

lu 5079 fois

Depuis le mois d’octobre et jusqu’en février 2009, les 167 villes du programme EPODE (Ensemble Prévenons l'Obésité des Enfants) mettent en place de nouvelles actions de prévention dans le cadre de la saison « Le poisson, il a tout bon ! » pour mettre en valeur les produits de la mer, trésors de bienfaits !

EPODE et le poisson, une océan de bonnes idées

EPODE lance l’opération « Le poisson, il a tout bon ! » Selon l’Office national interprofessionnel des produits de la mer et de l’aquaculture (OFIMER), la consommation de poisson et fruits de mer des ménages français a augmenté de 3% ces dix dernières années. Ses bienfaits sont inéluctables, notamment dans le développement de l’organisme chez l’enfant, dont la diversification alimentaire peut commencer dès l’âge de six mois. Toutefois, il n’est pas toujours évident d’en faire manger aux tout-petits et même aux plus grands qui souvent ne savent pas comment le cuisiner ou le trouvent trop onéreux.

C’est pourquoi, l’ensemble des villes EPODE part à la pêche aux bonnes idées en proposant activités et ateliers ludiques, qui permettront d’encourager la découverte et la consommation des produits de la mer par toute la famille.

Le poisson : on en frétille de plaisir !

Depuis 2004, le programme EPODE s’emploie à promouvoir auprès de l’ensemble de la population une alimentation équilibrée et diversifiée, accompagnée d’une activité physique de loisirs régulière. La coordination nationale EPODE propose plusieurs fois par an aux villes d’organiser des actions concrètes afin de modifier durablement les comportements des familles.

En accord avec le PNNS, qui conseille de consommer du poisson au moins deux fois par semaine, cette nouvelle saison est l’occasion pour les villes EPODE de lever les obstacles liés à la consommation de poisson, en délivrant conseils et activités ludiques. Des expositions itinérantes seront organisées au sein des écoles participant à la saison. Fini le mythe du poisson carré : l’organisation d’ateliers sur le thème de la nutrition ou de l’anatomie du poisson permettront aux enfants de mieux appréhender cet aliment. À l’issue de toutes ces activités, des quiz à faire en famille ou en classe seront également distribués aux enfants afin de tester leurs connaissances sur les produits de la mer.

Les produits de la mer : des trésors de bienfaits !

Les poissons, coquillages et crustacés regorgent de qualité : ils contiennent des protéines diversifiées et d’excellente qualité. Les poissons gras (saumon, maquereau, etc) contiennent des oméga 3, dits « acides gras essentiels » dont le corps humain, quelque soit son âge, a besoin. Ils participent notamment au bon fonctionnement cardiovasculaire et jouent un rôle indispensable dans le développement du cerveau chez l’enfant.

Les enfants et le poisson : Quelques astuces EPODE

  • Le poisson, ce n’est pas forcément cher ! On peut facilement trouver du poisson à des prix abordables : il suffit de l’acheter surgelé, en saison (la truite au printemps par exemple) pour les produits frais, ou bien de guetter les promotions.

  • Aimer le poisson, cela s’apprend ! Au début, mieux vaut privilégier les poissons aux goûts très doux (cabillaud, colin, etc) et sans arêtes. Pour cela, rien de tel que les filets, les poissons en conserve dont la plupart en sont dépourvus et les coquillages et crustacés, qui eux, n’en ont pas du tout.

  • Côté cuisine, plusieurs options le poisson surgelé, rapide et facile à préparer ou bien le poisson en boîte : sardines, thon en conserve… autant de bons aliments qui s’accompagnent facilement d’une salade, ou peuvent servir d’agrément dans la préparation d’une sauce.

  • Il n’y a pas que les poissons carrés ! Les tout-petits ne font pas le lien entre le poisson qu’ils ont dans leur assiette et le poisson dans son élément naturel. Il ne faut pas hésiter à emmener les enfants faire les courses : l’étal du poissonnier leur permettra de voir de vrais poissons !

  • Le poisson, j’aime pas, ça sent fort ! Un truc de grand-mère… Pendant la préparation du poisson, pourquoi ne pas faire bouillir à part dans une petite casserole d’eau des écorces d’orange ou de citron ? Cette potion magique absorbe toutes les odeurs !
Tous les éléments sont alors réunis pour consommer le poisson sous toutes ses formes : frais, surgelé, chaud, froid et sans arêtes !

Les outils mis en place dans les villes EPODE pour la saison « Le poisson, il a tout bon ! »

  • Une plaquette d’information ! Diffusée à l’ensemble de la population, elle fournit des conseils et astuces pour encourager toute la famille à consommer davantage de produits de la pêche.

  • Des fiches actions Remises aux enseignants, quatre ateliers sont proposés pour que les enfants découvrent l’univers de la mer et prennent conscience de l’intérêt de consommer régulièrement du poisson.

  • Une affiche informative Disposée aux endroits stratégiques de la ville, elle rappelle les messages clés de l’opération « Le poisson, il a tout bon ! »

  • Une plaquette d’information spécifique pour les familles d’enfants de 3 mois à 3 ans Elle donne des repères clairs et des conseils pratiques pour intégrer les produits de la mer le plus tôt possible dans les repas des tout-petits.

  • Des fiches actions à destination des professionnels de la petite enfance (assistantes maternelles, puéricultrices, auxiliaires de puériculture...) ! Elles les invitent à mettre en place des ateliers sur le thème du poisson avec les petits.

EPODE : Un modèle de prévention qui s’étend et s’exporte

Lancé en janvier 2004 dans 10 villes pilotes françaises, EPODE « Ensemble, Prévenons l’Obésité Des Enfants » est un programme de prévention de l’obésité infantile visant à modifier progressivement et en profondeur les comportements alimentaires et d’activité physique des familles.

C’est à l’échelon local, au coeur même des villes, que des actions transversales sont menées pour mobiliser l’ensemble des acteurs de la ville : collectivités locales, Éducation Nationale, professionnels de santé, professionnels de la petite enfance, commerçants, producteurs, restaurateurs... Promouvoir une alimentation diversifiée, équilibrée, abordable et plaisante ou encore, inciter à la pratique d’une activité physique régulière sont autant d’actions concrètes menées sur le terrain pour lutter contre la prise de poids excessive des enfants.

EPODE en France

Les partenaires privés fondateurs que sont les Assureurs Prévention Santé et la Fondation Nestlé soutiennent le programme depuis son lancement. La Fondation Internationale Carrefour les a rejoint depuis janvier 2006. Conscientes de l’urgence de se mobiliser concrètement pour limiter l’augmentation de l’obésité infantile, 157 nouvelles villes françaises développent à leur tour le modèle EPODE depuis février 2007 et ce, grâce au soutien du Club des Partenaires EPODE et du Club des Maires EPODE.

(Communiqué de presse EPODE - Novembre 2008)

SOURCE : EPODE

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s