Encore trop de sel dans notre assiette !

lu 3158 fois

Les fabricants ont-ils vraiment fait des efforts pour réduire la teneur en sel des aliments ? Pour le savoir, 60 Millions de consommateurs a analysé plusieurs centaines de produits depuis 2003 et publie dans son numéro de novembre la liste détaillée des teneurs en sel de 357 aliments et de leur évolution sur cinq ans dans son bilan de surveillance inédit 2003-2008. Des efforts ont été réalisés, mais beaucoup reste à faire. Sel, le combat continue...

« Encore trop de sel dans notre assiette ! » - Crédit photo : www.60millions-mag.com Le saviez-vous ? L’hyper-tension est le deuxième risque majeur pour la santé dans les pays développés. Elle arrive derrière le tabagisme, mais devant l’alcoolisme et l’hypercholestérolémie, selon un bilan de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). On parle beaucoup des autres, mais finalement peu de l’hypertension artérielle. Avec l’hypercholestérolémie, elles sont pourtant largement responsables des infarctus du myocarde et des accidents vasculaires cérébraux.

Dans son bilan 2002, l’OMS incitait donc les États à abaisser les taux de cholestérol et la teneur en sel des aliments. La même année, le sel faisait l’objet d’un rapport de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa). Celle-ci a commencé par évaluer notre consommation de sel : entre 9 et 10 g par jour en moyenne, dont 1 à 2 g provenant de la salière (sel ajouté dans les plats ou l’eau de cuisson).

L’Afssa a ensuite fixé un objectif de réduction des apports en sel de 20 % sur cinq ans, accompagné d’une série de recommandations pour y parvenir. D’un côté, la réduction des teneurs en sel dans les produits qui nous en apportent le plus au quotidien, comme le pain ou la charcuterie. De l’autre, la responsabilisation du consommateur via des incitations à modérer l’utilisation de la salière et des informations sur les teneurs en sel des aliments.

C’est dans ce cadre que s’inscrit le bilan que « 60 Millions de consommateurs » présente aujourd’hui. En partenariat avec l’Afssa, « 60 Millions de consommateurs » a suivi l’évolution des teneurs en sel d’une trentaine de familles de produits. « 60 Millions de consommateurs » a ainsi démarré les premiers achats et analyses en 2003, et, en 2005, a prélevé à nouveau les mêmes produits. « Premier bilan mitigé à mi-parcours », écrivait-il en novembre 2005 qui s’en tenait alors aux grandes tendances par famille, ne voulant pas dévoiler aux fabricants les références de ses échantillons.

Cette année, « 60 Millions de consommateurs » a encore une fois rempli ses chariots et publie enfin les teneurs en sel de 357 produits et leur évolution au cours des cinq dernières années. Les résultats permettent de savoir si les fabricants nous proposent aujourd’hui des aliments moins salés qu’hier. Ils permettent également de disposer de tableaux actualisés et comparatifs des teneurs en sel, qui peuvent constituer une aide pour le choix des produits. Améliorer l’information des consommateurs faisait partie des recommandations de l’Afssa et « 60 Millions de consommateurs » y a largement contribué à travers ce dossier complet.

Pour de plus amples informations, retrouvez « Encore trop de sel dans notre assiette ! » chez votre marchand de journaux ou consulter www.60millions-mag.com.

SOURCE : Institut National de la Consommation

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s