En France, quatre modèles alimentaires pour les adultes...

lu 4162 fois

Quels sont les grands types d'alimentation suivis par les adultes en France et à quelles catégories de Français correspondent-ils ? Une étude réalisée à partir de l'enquête française SU.VI.MAX risque aujourd'hui une réponse. Les choix alimentaires (sur 24 heures) de près de 5.200 hommes et femmes âgés de 45 à 60 ans ont été étudiés et suivis à intervalles réguliers pendant deux ans. Quatre types d'alimentation ont été identifiés.

« En France, quatre modèles alimentaires pour les adultes... » - Crédit photo : dieteticienne50.free.fr Le premier, défini par la consommation d’alcool et de produits carnés, est souvent le modèle suivi par des personnes de faible niveau d’éducation, des fumeurs, des personnes en surpoids dans les deux sexes. Chez les femmes, l’obésité abdominale n’est pas rare. Chez les hommes, l’hypertension et l’hyperlipidémie non plus.

Le deuxième type correspond à un comportement alimentaire « prudent » : il est plutôt le fait de personnes de plus de 55 ans, non fumeuses et de haut niveau d’éducation. On trouve aussi parmi ceux qui le suivent des personnes en surpoids, mais aussi des femmes à la taille mince ou des hommes qui suivent des traitements pour excès de graisses dans le sang.

Le troisième type d’alimentation est celui des « aliments commodes ». Les adeptes de la praticité alimentaire sont les adultes les plus jeunes, d’un haut niveau d’éducation dans les deux sexes. Chez les hommes surtout, on trouve beaucoup de citadins vivant seuls.

Enfin, le quatrième modèle, caractérisé par la consommation de féculents, d’assaisonnements et de légumes, est plutôt retrouvé chez des hommes vivant en ville et de haut niveau éducatif. Il s’agit là, bien sûr, de grandes typologies, comme peuvent les établir les scientifiques. Soyons-en sûrs, beaucoup de « mangeurs » sont complexes et aiment la variété : ils ne sont sans doute pas tous décalqués point par point sur ces modèles !

(European Journal of Clinical Nutrition, volume 63, n° 4, p. 521-528.)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s