Du lait pour les sportifs...

lu 5813 fois

Vous l’avez vu à la télé : Gaël Monfils porte les couleurs du lait. Une nouvelle campagne TV soutenue par l’Union européenne, la France et le CNIEL (Centre national interprofessionnel de l’économie laitière) « cible » aujourd’hui les ados et les jeunes adultes. Pour montrer que le lait est une boisson moderne, favorable aux sportifs, parfaitement adaptée à l’effort et à la récupération...

« Du lait pour les sportifs... » - Crédit photo : © kristian sekulic | istockphoto.com Il aime le lait et il le dit. En boit tous les matins et assure qu’il finit son bol. Est-ce parce que sa mère lui donnait un verre de lait tous les soirs pour bien dormir ? Ou parce qu’il est convaincu que le lait pourrait favoriser ses « services » fulgurants ? Gaël Monfils avoue en tout cas qu’il boit du lait pour le plaisir ! Son message devrait séduire : il vient d’un tennisman international que les Français placent au 5e rang de leurs sportifs préférés...

Des études récentes démontrent que le lait est une boisson adaptée à la performance. Les produits laitiers méritent d’occuper une place importante dans l’alimentation du sportif. Lors de l’entraînement, avant l’épreuve et dans la phase de récupération. Car l’effort physique soutenu occasionne une perte de nutriments qui a besoin d’être compensée si l’on veut maintenir l’organisme au meilleur de sa forme.

Au cours de l’exercice, les pertes en eau sont majorées. Avec des conséquences sur les capacités physiques, la fatigue, les réactions au cours de l’épreuve ... Les produits laitiers sont une source hydrique privilégiée pour combattre la déshydratation : lait, yaourt et fromage blanc contiennent 85 à 90 % d’eau. L’exercice entraîne aussi des pertes en protéines, d’autant plus grandes que les muscles sont fortement sollicités. Il diminue les réserves en glucides au niveau des muscles et du foie. Le lait aromatisé et les yaourts à boire sont un mélange idéal de protéines et de glucides, pour empêcher la dégradation des cellules musculaires et reconstituer les réserves.

Le lait apporte aussi des lipides, utiles à l’effort pour leur contribution énergétique. En quantité suffisante, mais sans excès. Car contrairement à une idée reçue, le lait contient peu de lipides : 1,6 % dans le lait demi-écrémé, le plus consommé en France.

Enfin, le lait est source de minéraux : calcium (nécessaire à la solidité osseuse mais aussi à la contraction musculaire et cardiaque), phosphore (bon pour les os et la régénération des tissus), magnésium, potassium... Il apporte de nombreux oligoéléments : zinc, sélénium, iode, manganèse, cuivre, fluor, chrome. Ainsi que des vitamines du groupe B (et des groupes A et D pour les produits laitiers non écrémés). Ce cocktail de minéraux, oligoéléments et vitamines intervient dans presque toutes les fonctions vitales de l’organisme. Il favorise la santé osseuse, la qualité musculaire, la gestion de l’énergie et du poids. Et même la pression artérielle et le sommeil.

Environ 80 % de la récupération chez le sportif se fait par l’alimentation. Les bénéfices du lait comme boisson de récupération sont aujourd’hui soulignés par les chercheurs. Grâce à sa richesse nutritionnelle, le lait permet un bon rééquilibrage de l’alimentation. Et le retour de la forme ! Or les jeunes de 11 à 17 ans, garçons et filles, sportifs ou non, ont diminué leur consommation de lait depuis dix ans. Il leur reste maintenant à s’inspirer d’un de leurs sportifs préférés !

(Nutrition Research, volume 29, n° 10, p. 736–742.)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s