Doutes sur les contaminations croisées entre les OGM et le maïs

lu 2022 fois

Une étude réalisée par une équipe américaine de l'université de l'Ohio remet en cause la contamination croisée entre le maïs naturel et les OGM. Cette enquête a été menée à Oaxaca, au Mexique, une région considérée comme le berceau du maïs.

Les analyses réalisées précédemment dans cette zone faisaient état d’un fort taux de contamination croisée, compris entre 8 et 10 %. L’équipe de chercheurs dirigée par Allison Snow a au contraire révélé que la contamination était « négligeable ». Selon certains observateurs, les études menées en 2000 auraient été partiales, les chercheurs ayant à l’époque sélectionné des échantillons où le risque de contamination était sensiblement plus élevé que dans le reste des cultures.

Par ailleurs, une enquête britannique de la Farm Scale Evaluation a découvert que le colza transgénique traité pour résister aux insecticides pouvait transmettre cette caractéristique à de mauvaises herbes et rendre plus difficile leur élimination. Ce phénomène a été notamment constaté sur des plants de moutarde des champs qui, croisés avec le colza transgénique, présente une résistance forte au principaux désherbants.

(Le Monde, 07/09)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s