Dormir pour ne pas grossir ?

lu 4521 fois

De nombreuses études expérimentales et épidémiologiques suggèrent un lien entre le sommeil et le surpoids. Les personnes dormant peu ou pas assez étant plus enclines à la prise de poids.

« Dormir pour ne pas grossir ? » - Crédit photo : www.doxys.com Une étude menée pendant 16 ans chez plus de 68 000 Américaines a montré que celles qui dormaient 5 heures ou moins par nuit étaient plus grosses que celles qui dormaient 7 heures ou plus. Chez les petites dormeuses, le risque de prendre 15 kg en 16 ans était majoré de 32 %, par rapport aux bonnes dormeuses. Curieusement, cette propension à grossir n’était pas affectée par l’activité physique, ni même par les apports alimentaires. Un tel phénomène concernerait aussi les enfants et les adolescents, et pourrait même débuter très tôt dans la vie. Une étude anglo-saxonne montre en effet qu’un temps de sommeil court à l’âge de 30 mois peut prédire une obésité à l’âge de 7 ans !

Les explications sont encore du domaine de la recherche, mais l’impact du sommeil sur certains facteurs hormonaux fait partie des principales hypothèses : certaines hormones étant secrétées en plus grande quantité durant le sommeil. Le manque de sommeil, ou le fait de dormir peu, modifierait donc le métabolisme même, amenant à prendre plus de poids pour des apports ou des dépenses énergétiques identiques. En attendant d’en savoir plus, mieux vaut sans doute coucher ses enfants tôt et veiller au sommeil de ses ados.

(Am J Epidemiol. 2006 ; 164 : 947-95 & Arch Dis Child 2006 ; 91 : 881–884.)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s