Diminuer la consommation de sel ne réduirait pas forcément les maladies cardiovasculaires

lu 3376 fois

Éviter le sel dans l'alimentation n’aide pas à prévenir les maladies cardiovasculaires, selon une étude européenne publiée dans The Journal of the American Medical Association. Dre Katarzyna Stolarz-Skrzypek, cardiologue de l'Université Jagellonne Medical College de Cracovie, en Pologne, et ses collègues ont analysé les données de près de 4000 personnes, sans maladie cardiovasculaire, qui ont participé à deux études différentes, en moyenne sur huit années, entre 1985 et 2004.

L'équipe a constaté que les gens avec le plus faible apport en sel avaient 4,1 % de risque de décéder d’une maladie cardiaque, alors que ceux qui en consomment davantage présentaient un plus faible risque, soit 0,8 %.

Les auteurs de l’étude ne cautionnent pas davantage les recommandations actuelles d'une diminution générale et sans discrimination de la consommation de sel au sein de la population, selon HealthDay Nouvelles.

« Nous croyons que les consommateurs devraient être informés des risques autant à une alimentation faible que riche en sel, et être libres de choisir les aliments qu’ils consomment. Cependant, nos résultats ne contredisent pas les effets hypotenseurs d'un régime pauvre en sel chez des patients hypertendus. »

Les chercheurs ont également conclu que la pression artérielle ne semble pas être associée à la consommation de sel.

« Il est clair qu'il faut être très prudent lorsqu’on recommande une réduction généralisée de la consommation de sodium chez la population en général», affirme le coauteur, Dr Jan Staessen de l'Université de Louvain, en Belgique à Reuters Health. « Il pourrait y avoir certains avantages, mais il pourrait également y avoir des effets néfastes. », conclue-t-elle.

(Par Cassie Ryan, d'après Katarzyna Stolarz-Skrzypek & al. "Fatal and Nonfatal Outcomes, Incidence of Hypertension, and Blood Pressure Changes in Relation to Urinary Sodium Excretion". JAMA. 2011;305(17):1777-1785. doi: 10.1001/jama.2011.574.)

SOURCE : La Grande Epoque

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s