Deux litres d'eau par jour

lu 8430 fois

Pour notre bien-être et une performance physique et mentale optimale, notre corps a besoin d'un apport équilibré en liquides. L'apport journalier minimal doit être de 2 litres...

Qui peut dire n'avoir jamais éprouvé le besoin de boire pour restaurer une énergie en baisse ? Parvenir à un équilibre optimal des liquides corporels est un facteur décisif pour le bien-être et les performances de notre corps. Cet équilibre influe à la fois sur nos capacités physiques et mentales, quelle que soit notre activité, que nous soyons sportif de haut niveau courant le 1500 mètres, étudiant ordinaire ou employé de bureau.

Le corps d'un homme est constitué de 60-70% d'eau, celui d'une femme de 55-65% (le pourcentage de graisse est plus élevé chez les femmes) et le pourcentage d'eau contenu dans le corps d'un bébé atteint le taux impressionnant de 75%. Si la quantité d'eau contenue dans le corps d'une personne devient insuffisante, les capacités de cette personne baissent également. Une insuffisance en liquide de 2% du poids total est suffisante pour entraîner une baisse des capacités. Ceci peut modifier les capacités de concentration ainsi qu'influer sur la mémoire.

Le minimum nécessaire

Notre corps a besoin d'un apport en fluides minimum de deux litres par jour ; en effet, nous évacuons quotidiennement ces deux litres par la peau, les poumons, la vessie et les intestins. L'eau étant l'élément le plus important de notre corps, il ne peut survivre plus de trois jours sans apport de fluides. La peau et les reins régulent la quantité d'eau présente dans notre corps. La transpiration maintient la température interne de notre corps à 37°C tandis que nos reins filtrent les déchets et poisons liés au métabolisme hors de notre système sanguin via l'urine.

Un apport en eau insuffisant présente de nombreux effets secondaires. Le plasma sanguin et le volume total de sang contenus dans notre corps diminuent entraînant une réduction du volume sanguin passant par le c|ur ; notre corps est alors mal irrigué et manque d'oxygène. Notre cerveau, notre sang, nos muscles ainsi que les autres organes ne peuvent fonctionner correctement s'ils sont privés d'eau. les symptômes alors ressentis sont d'abord de la fatigue puis à plus long terme une constipation et des problèmes de circulation.

Le facteur le plus important est de déterminer le bon équilibre entre l'apport en eau et l'apport en sodium et autres électrolytes, y compris le potassium. Un régime alimentaire équilibré répond à nos besoins mais dans le cas d'un effort important ou de températures élevées, un apport supplémentaire d'électrolytes, principalement de sodium, pris sous la forme de sel de table est nécessaire.

Enfants et personnes âgées.

Il est surprenant de constater que nous n'éprouvons pas le besoin de boire tant que le manque en eau du corps n'a pas dépassé les 2%. Deux catégories de personnes ont tendance à ne pas boire suffisamment : les enfants et les personnes âgées. Dans le premier cas, la fonction qui génère la sensation de soif n'est pas encore bien développée et dans le second cas, cette fonction tend à diminuer. Chez les personnes âgées, une carence en liquides se traduit par une fonction rénale diminuée. Or, une accumulation des déchets métaboliques a une influence directe sur l'état de santé général et notre bien-être. Les personnes âgées devraient systématiquement boire sans attendre d'avoir soif et consommer régulièrement des boissons froides et chaudes ainsi que des soupes afin d'éviter tout risque de déshydratation. Les enfants, eux, ont tout simplement besoin de plus de liquides et ce plus particulièrement en cas de températures externes élevées ou d'activité physique. Les jeunes enfants, c'est à dire âgés de moins de 12 ans, n'ont pas une régulation de leur température interne aussi efficace que celle des adultes ; ils sont donc particulièrement prédisposés aux risques d'hyperthermie et de déshydratation.

Sport et climat

L'élimination des liquides est plus importante chez les personnes très actives et par temps chaud. Un apport insuffisant se traduit par une diminution de la transpiration entraînant une hyperthermie pouvant occasionner des problèmes de santé. Les personnes vivant en altitude ou dans un climat froid ont également besoin d'un apport en eau accru. Le professeur Dr Josef Keul, médecin en chef de l'équipe Olympique allemande aux jeux d'Atlanta et de Nagano affirme : "Seuls ceux qui boivent suffisamment sont réellement en bonne santé ".

SOURCE : EUFIC

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s