Des portions qui grossissent à vue d'oeil !

lu 2778 fois

Les résultats d'une étude sur l'évolution de la taille des portions individuelles, consommées par la population américaine, entre 1977 et 1996, sont sans appel : la taille des portions et, par conséquent, les apports énergétiques ont augmenté pour tous les aliments considérés (à l'exception des pizzas), et ce quelle que soit leur provenance (fast-food, restaurant ou domicile).

L'augmentation est plus importante pour certains aliments que pour d'autres : la portion de produits salés type apéritif est passée de 28 à 45 g (+ 93 kcal), celle de sodas de 387 à 588 ml (+ 49 kcal) et celle des hamburgers de 161 à 198 g (+ 97 kcal). Entre 1994 et 1998, c'était dans les fast-food que certaines portions étaient les plus grandes : produits apéritifs, sodas, frites… alors que pour les desserts et les hamburgers, c'était au domicile que la taille des portions était la plus importante !

Observation des plus surprenantes et des plus inquiétantes, sachant qu'un apport de 10 kcal/jour en énergie non dépensée équivaut à un gain de poids de 0,45 kg/an. Et cela d'autant plus qu'une autre étude [2] montre que la taille des portions influence irrémédiablement les quantités consommées. Plus les portions sont importantes, plus la consommation s'accroît, et cela qu'elles soient imposées ou laissées au libre choix du consommateur.

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s