Des chercheurs américains viennent d'identifier un nouveau mécanisme de neurodégénérescence baptisé diabète de type 3

2961

Cette découverte de chercheurs américains de l'hôpital Rhode Island de Providence ouvre des perspectives nouvelles à la fois techniques et thérapeutiques pour la maladie d'Alzheimer.

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM
Débloquez cette page avec Multipass

Le Pr Suzanne de la Monte, directrice des travaux, explique :

« Premièrement, l’insuline, que l’on croyait être produite uniquement dans le pancréas, l’est aussi dans le cerveau et les neurones.

Deuxièmement, dans les cerveaux affectés de la maladie d’Alzheimer, il existe une réduction importante de la quantité d’insuline produite dans certaines régions cérébrales.

Enfin, la sensibilité à l’insuline (…) est aussi considérablement réduite dans les cerveaux affectés de la maladie d’Alzheimer.

Cela établit le lien, pour la première fois, entre l’insuline cérébrale et la maladie d’Alzheimer ».

(Le Quotidien du Médecin, 08/03)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM