Des amandes contre les sauts de la glycémie

lu 13180 fois

Les fruits secs oléagineux tels que noix, noisettes, et en particulier les amandes, ressortent de nombreuses études comme un facteur ayant une influence bénéfique sur la santé cardiovasculaire.

Cette propriété a jusqu'à présent été essentiellement rattaché aux effets bénéfiques sur les lipides sanguins, notamment une diminution du taux de cholestérol LDL ainsi que de sa susceptibilité à l'oxydation.

Une nouvelle étude menée au Canada sous la houlette de David Jenkins, un des pionniers de l'indice glycémique, montre que les amandes peuvent aussi réduire les sauts de la glycémie du repas. Les chercheurs ont fait ingérer à des volontaires sains (8 femmes et 7 hommes) 5 repas différents, à base de pain, blanc (repas test) de pain blanc avec 60 g d'amandes, de riz parboiled et de purée de pommes de terre. Tous les repas ont été ajustés pour leur contenu en protéines, lipides et glucides, à l'aide de beurre et de fromage.

Les résultats montrent que l'index glycémique est, par rapport au repas test (référence IG = 100), significativement plus faible pour le repas à base d'amandes (IG = 38) et de riz (IG = 55), que celui à base de purée (IG = 94). De plus, le repas « amandes » entraînait des taux sériques de thiols protéiques plus élevés, témoignant d'une moindre dégradation oxydative des protéines. Les auteurs concluent que la protection cardiovasculaire des amandes tient en partie à ses effets sur la glycémie et à son apport en antioxydants.

Référence :

  1. Jenkins D et al. The Journal of Nutrition, décembre 2006.

(Par Nicolas Guggenbül, Diététicien Nutritionniste, " HEALTH & FOOD " N°80, Décembre 2006)

SOURCE : Health and Food

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s