Densité énergétique et obésité

lu 8108 fois

La Densité Energétique (DE) est la quantité d'énergie apportée par unité de poids (kJ/g ou kcal/g). Elle est en grande partie liée au contenu de l'aliment en eau et en graisses : l'eau augmente le poids mais non la valeur énergétique; un aliment riche en eau n'a pas une forte DE mais peut contenir une quantité non négligeable de calories (soda).

Pour les nutriments, les lipides, qui apportent 9 kcal/g, ont une incidence plus forte sur la DE d’un aliment que les glucides et les protéines, qui représentent 4 kcal/g.

Le rapport OMS 2003 évoque un lien entre obésité et DE des aliments, alors que les études portent plutôt sur le lien avec la DE de l’alimentation, qui correspond à la quantité d’énergie apportée par gramme de l’alimentation totale consommée durant une journée.

DE des aliments et DE de l’alimentation sont donc deux notions à ne pas confondre. De plus, les résultats des études sur la DE de l’alimentation varient selon que les boissons sont ou non incluses dans le calcul.

En effet, si en France les glucides sont surtout consommés sous forme solide (gâteaux, sucreries), en revanche, aux Etats-Unis, 35 % de l’apport glucidique provient de boissons sucrées, dont la richesse en eau « dilue » l’apport calorique global de l’alimentation, donc sa DE.

Les résultats des études sont donc difficiles à comparer et à interpréter.

Il apparaît que les aliments à forte DE sont moins satiétogènes que ceux à faible DE mais plus agréables au goût, donc responsables d’une surconsommation.

Par ailleurs, les calories diluées des boissons seraient moins bien compensées, d’où un risque d’apport excessif. Le lien entre DE et obésité ne peut donc être clairement établi.

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s