De nouvelles statistiques révèlent des tendances inquiétantes sur le cancer

lu 3880 fois

De nouvelles statistiques de l'organisation britannique Cancer Research UK révèlent une augmentation inquiétante du cancer liée aux facteurs du mode de vie tels que l'exposition au soleil, l'alcool, le tabagisme et l'obésité.

L'étude montre que le mélanome, forme de cancer de la peau la plus grave, présente une croissance fulgurante au Royaume-Uni. Les taux de cette maladie, qui entraîne la mort de presque 2000 Britanniques chaque année, ont augmenté de 40% en l'espace d'une décennie. Presque 9000 cas ont été diagnostiqués en 2004, en comparaison de l'année 1994 durant laquelle ce chiffre ne dépassait pas les 6000.

Les cancers de la bouche, de l'utérus et du rein ont également connu une croissance vertigineuse au cours de la même période. Une bonne nouvelle cependant: les taux du cancer des poumons sont en baisse grâce aux campagnes contre le tabagisme. Le taux de cancer du col de l'utérus est lui aussi en baisse suite aux programmes de dépistage.

Selon les chercheurs, environ la moitié des cancers pourraient être évités grâce à certaines modifications du mode de vie. Par exemple, la vaste majorité des cas de mélanomes sont dus à une grande exposition au soleil. D'autre part, la grande majorité des cas de cancer de la bouche sont diagnostiqués chez des personnes qui fument ou mâchent du tabac et consomment régulièrement de l'alcool.

L'obésité constitue également un facteur de risque pour le cancer. Les femmes en surcharge pondérale ou obèses ont deux fois plus de chances de développer un cancer de l'utérus que les femmes ayant un poids normal. L'obésité, associée au tabagisme, accroît également le risque de développer un cancer du rein.

« Les taux d'incidence de certaines formes de cancer ont baissé au cours des dernières décennies. Cependant, d'autres augmentent et pourraient être évités si les gens ne s'exposaient pas de façon excessive au soleil, ne fumaient pas, surveillaient leur alimentation afin d'éviter l'obésité et limitaient leur consommation d'alcool », a commenté Lucy Morrish, Directeur du département d'informations statistiques de l'organisation britannique Cancer Research UK. « Notre campagne "Reduce the Risk" (Réduire le risque) encourage activement les gens à apprendre comment mener une vie plus saine et diminuer leurs risques de développer un cancer. »

« Tout individu peut diminuer son risque de développer un cancer en évitant de fumer, en maintenant un poids corporel normal, en ayant une alimentation équilibrée avec beaucoup de fruits, de légumes et de fibres et en pratiquant régulièrement un exercice physique », a commenté Sara Hiom, Directeur d'informations sur la santé de l'organisation britannique Cancer Research UK. « Profiter du soleil en toute sécurité et éviter les coups de soleil sont également des gestes qui contribuent à réduire le risque de développer un cancer. Nous encourageons donc les gens à apprendre à connaître leur corps et à rendre visite à leur médecin traitant s'ils constatent quelque chose d'inhabituel. Éventuellement, si cela leur est conseillé, ils pourront procéder à un dépistage. »

Cependant, une étude récente publiée par l'Organisation britannique Cancer Research UK a montré que la majorité des personnes s'exposant au soleil sont totalement conscientes des dangers résultant de cette exposition. Sur les 400 personnes prenant des bains de soleil et déclarant qu'elles étaient sûres d'attraper un coup de soleil, 90% ont reconnu que ces derniers provoquent des dégâts permanents sur la peau.

Pour de plus amples informations, consulter : www.cancerresearchuk.org

Source : Copyright © Communautés européennes, 2007

SOURCE : Communautés européennes

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s