De nouveaux aliments pour un nouveau mode de vie

lu 3526 fois

La consommation des compléments alimentaires et des aliments fortifiés augmente, d’où l’augmentation de l’espace de présentation dans les magasins diététiques, les pharmacies et les supermarchés. Mais en quoi consistent ces suppléments et aliments fortifiés et quelle est leur utilité ? D’où proviennent les vitamines et les minéraux nécessaires ?

Les compléments nutritionnels

Le mode de vie de plus en plus intense et la déstructuration des repas, font en sorte que la demande de compléments alimentaires augmente. Ces produits sont des sources concentrées de nutriments ou d’autres substances ayant un effet nutritionnel et physiologique. Les gens en consomment pour compléter les nutriments présents dans les aliments quotidiens. Ils existent sous formes simples d’emploi : pilules, tablettes, capsules ou doses liquides.

Auparavant, les compléments alimentaires avaient fait l’objet de réglementations diverses dans les pays de l’Union Européenne. Cependant, depuis le 31 juillet 2003, les pays membres sont sommés d‘appliquer une directive européenne sur les vitamines et les minéraux utilisables dans la production des compléments en précisant sous quelle forme. Cette directive devrait habiliter la Commission Européenne à réglementer la quantité des vitamines et des minéraux contenus dans les compléments alimentaires et à harmoniser les règles d’étiquetage.

Que doivent révéler les étiquettes ?

L’un des objectifs essentiels de la législation européenne sur les compléments alimentaires est de créer un marché européen commun pour ces produits. Ce qui implique que les fabricants seraient à pied d’égalité et que les consommateurs seraient assurés d’avoir des produits comparables, quel que soit le pays d’origine au sein de l’Europe. À produit identique, étiquetage identique. La législation européenne impose de marquer clairement sur les étiquettes la mention " complément alimentaire ", de préciser quelles substances y sont contenues (vitamines, minéraux) ainsi que la dose quotidienne recommandée et à ne pas dépasser. Les emballages ne peuvent pas mentionner que les suppléments pourraient remplacer une alimentation équilibrée et saine, ni affirmer qu’ils pourraient prévenir ou soigner une quelconque maladie. Les étiquettes doivent souligner que ces produits doivent être gardés hors de portée des enfants.

Bien que les compléments alimentaires puissent constituer un apport nutritif d’appoint (voir l’article sur l’étude SUVIMAX dans ce numéro), ils ne peuvent toutefois être considérés comme l’unique source supplémentaire de vitamines et minéraux.

Aliments fortifiés

Les aliments fortifiés sont des produits auxquels on a rajouté des substances nutritives. Les raisons qui justifient leur utilisation sont: soit remplacer les nutriments perdus au cours de la production, du traitement ou de la conservation – pour que les substituts alimentaires aient la même valeur nutritive que n’importe quel autre aliment (par exemple en ajoutant à la margarine des vitamines présentes dans le beurre), soit enrichir les aliments qui pourraient déjà ou non contenir certaines substances nutritives.

Tout comme pour les compléments, l’UE met en place une réglementation afin d’harmoniser les caractéristiques des aliments fortifiés. Le règlement proposé vise à harmoniser les règles nationales divergentes concernant l’adjonction de vitamines, de substances minérales et de certaines autres substances aux denrées alimentaires afin de garantir un niveau élevé de protection des consommateurs ainsi que la libre circulation des marchandises au sein de la Communauté.

Aliments contre médicaments

La législation européenne définit les produits médicamenteux comme des substances utilisées pour le traitement et la prévention de maladies chez l’homme. Les médicaments sont des substances réglementées et ne sont souvent vendus que sur prescription. En revanche, les aliments fortifiés aussi bien que les suppléments ne peuvent prétendre être un traitement ou un remède.

Source supplémentaire de vitamines et de minéraux

Les compléments alimentaires et les aliments fortifiés constituent un moyen de remédier à la consommation insuffisante de certains nutriments et qui pourrait découler d’un nombre de facteurs alimentaires, sociaux, culturels et esthétiques. Comme l’a souligné M. David Byrne, Commissaire chargé de la santé publique et de la protection des consommateurs :

« Nous ne devons pas perdre de vue qu’un régime varié reste la meilleure solution pour assurer un bon développement de l’être humain et son maintien en bonne santé. Ces compléments alimentaires servent essentiellement à compenser un apport insuffisant de nutriments essentiels chez certaines personnes ou des groupes de population bien précis, ou pour certains d’entre eux, à accroître l’apport de ces nutriments. L’étiquetage de ces produits doit donner au con-sommateur une information appropriée et claire sur la façon de les utiliser ou de ne pas les utiliser. »

SOURCE : EUFIC

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s