De l'intérêt de l'IMC

lu 4533 fois

Alors que la polémique fait rage au sujet de l'anorexie de nombreux mannequins, le calcul de l'indice de masse corporelle (IMC) devient la norme.

Si l'IMC permet de classer les individus entre gros et maigres, il quantifie également les risques de développer certaines maladies, diabète, risques cardio-vasculaires et certains cancers au premier chef.

Toutefois, les experts de l'Inserm souligne que "l'IMC est mieux adapté aux études sur de larges populations pour savoir, par exemple, si les Français ou si les Chinois prennent du poids". Et de remettre en cause l'évidence de l'utilité de cette mesure sur une seule personne.

(Elle, 19/02)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s