D'après les conclusions d'un projet de l'UE, le tournesol offre bien plus que de l'huile

lu 2949 fois

Un projet de l'UE a découvert de nouvelles utilisations pour 95% de chaque tournesol jeté après la production d'huile. L'industrie subit une pression croissante en raison de la production accrue d'huile de palme et de graines de soja hors d'Europe. Ainsi, ces nouvelles applications pourraient offrir une source alternative de revenu.

Plus de 450000 agriculteurs européens de 21 pays cultivent des tournesols sur une surface supérieure à 255000 hectares. De nombreuses sociétés impliquées dans la culture et le traitement sont des petites ou moyennes entreprises (PME), particulièrement vulnérables à la compétition accrue de l'étranger.

Les 12 partenaires des cinq États membres de l'UE participant au projet HELICAS ont trouvé de nouvelles utilisations pour la biomasse du tournesol dans le domaine des cosmétiques, des denrées alimentaires et des aliments pour animaux. L'équipe a également trouvé un moyen de produire une nouvelle huile de tournesol plus goûteuse.

Le projet a été financé au titre du volet sur les PME du sixième programme-cadre (6e PC) de l'UE.

« Les pétales, les tiges et les feuilles des plantes contiennent de nombreux composants de valeur pouvant être extraits et utilisés dans la production de cosmétiques, de denrées alimentaires et d'aliments pour animaux. Par ailleurs, la farine de graines de tournesol, issue du processus de traitement de l'huile, peut être utilisée dans l'alimentation. Cette farine est riche en protéines, glucides et substances bioactives supplémentaires possédant une grande valeur sur le plan nutritionnel », a déclaré le coordinateur du projet Thomas Dietrich du centre de transfert de technologie ttz de Bremerhaven en Allemagne.

L'équipe a cultivé différents types de tournesol dans quatre pays différents. L'idée était d'exploiter plusieurs variétés, et pas seulement celles utilisées exclusivement pour la production d'huile.

Ils ont découvert que les extraits de tige pouvaient être utilisés dans les cosmétiques en raison de leurs propriétés antirides et curatives attrayantes. Étant donné l'intérêt accru développé pour les produits à base d'ingrédients naturels, le potentiel commercial est facilement envisageable.

Le centre ttz de Bremerhaven produit également des produits de cuisson et des aliments pour poissons à partir de farine de tournesol.

Ces résultats, associés aux nouvelles connaissances concernant la culture, les rendements et le traitement, seront désormais utilisés dans toute l'Europe. « Nous avons atteint notre objectif: le développement de stratégies innovantes pour l'utilisation de la biomasse de tournesol », a déclaré le Dr Dietrich.

Pour de plus amples informations, consulter : www.ttz-bremerhaven.de

Source : Copyright © Communautés européennes, 2007

SOURCE : Communautés européennes

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s