Cuisine méditerranéenne : protection naturelle contre le vieillissement de la peau ?

lu 4154 fois

D'aprés le Dr. Niva Shapira, la cuisine méditerranéenne agit comme une protection naturelle contre les effets du soleil sur notre peau. Dans un article publié dans le journal scientifique « Nutrition Reviews », le Dr. Niva Shapira, chercheuse en nutrition à l'Université de Tel-Aviv, propose l'existence d'une corrélation entre la nourriture que nous mangeons et le risque de développer des maladies de la peau.

« Cuisine méditerranéenne : protection naturelle contre le vieillissement de la peau ? » - Crédit photo : Les Olives d'Espagne La peau vieillit lorsque ses cellules ne se régénèrent plus au rythme de leur destruction. Du point de vue chimique, les principaux mécanismes du vieillissement cutané sont de nature oxydante par formation de radicaux libres. Une exposition importante aux rayons du soleil aggrave cette situation en amplifiant ces phénomènes oxydatifs.

C'est pour cela que le Dr. Niva Shapira recommande un régime basé sur des aliments qui sont de bonnes sources d'anti-oxydants; un style de cuisine largement répandu dans les pays du pourtour méditerranéen. En particulier, elle conseille des produits tels que l'huile d'olive, le poisson, le yaourt, les grains complets, les haricots, les fruits et légumes. Par contre, elle déconseille la consommation de viandes rouges, d'alcool et de certains végétaux comme le persil, la coriandre ou les figues qui contiennent du psoralène, un agent photosensible.

Les conclusions du Dr. Niva Shapira sont basées sur une étude qu'elle a menée en collaboration avec le Prof. Bodo Kuklinski de l'Université de Rostock en Allemagne. Le principe de leur expérience est basé sur une étude comparative entre 2 groupes de personnes soumis à 2 types de régime se distinguant principalement par le taux d'aliments à composants anti-oxydants. Pendant les 2 semaines d'observation, les 2 groupes ont reçu des séances d'exposition au Soleil journalières de 5-6 heures. Grâce à des tests sanguins à la fin de la période d'observation, les chercheurs ont découvert que le groupe qui suivait une alimentation haute en produits anti-oxydants avait environ 50% moins de composants oxydants dans leur sang. Cette observation a permis aux chercheurs de proposer que le nouveau régime "méditerranéen" riche en composants anti-oxydants contribue à une meilleure conservation de la peau.

Cependant, ces résultats sont encore sujet à discussions dans la communauté et de nombreux experts expriment leurs réserves vis-à-vis des conclusions proposées par le Dr. Niva Shapira. Par exemple, le Dr. Ronni Wolf, dermatologue au centre médical Wolfson à Holon, rappelle que le cancer de la peau prend une dizaine d'années pour se développer. D'après lui, les tests sanguins effectué par le Dr. Niva Shapira ne permettent pas de prouver l'efficacité de son régime méditerranéen. Le Dr. Niva Shapira avertit elle-même que le régime qu'elle préconise ne remplace pas les mesures de sécurité plus traditionnelle comme appliquer régulièrement de la crème solaire et porter un chapeau à la plage.

(Par Laurent BOUE, d'après "Nutritional approach to sun protection: a suggested complement to external strategies" - BE Israël numéro 70 (7/12/2010) - Ambassade de France en Israël / ADIT)

SOURCE : http65280.htm

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s