Croissance des adolescents

lu 9585 fois

Cet article présente les résultats des mesures anthropométriques et des enquêtes diététiques et comportementales réalisées chez 94 jeunes Français suivis entre l'âge de 10 et 16 ans.

Les garçons ont pris 35 cm et 28,7 kg en 6 ans, avec une croissance maximale entre 12 et 14 ans. Les filles ont pris 25 cm (dont 13 cm entre 10 et 12 ans) et 22,5 kg (dont 10,3 kg entre 12 et 14 ans). A 16 ans, les garçons ont une taille et un poids légèrement supérieurs aux valeurs de référence du carnet de santé, ce qui n'est pas le cas pour les filles. Les IMC sont identiques pour les deux sexes pendant la période d'étude. Le surpoids (y compris l'obésité) touche 13 à 14 % de ces adolescents entre 10 et 16 ans, avec une prédominance masculine.

Les apports énergétiques, toujours supérieurs à ceux des filles, augmentent chez les garçons jusqu'à 16 ans, alors qu'ils diminuent chez les filles à partir de 14 ans (en rapport avec le début des menstruations). Quel que soit le sexe, les adolescents consomment trop de graisses (36 à 37 %) et pas assez de glucides (49 à 47 %, malgré un apport en saccharose > 10 %), de magnésium et de zinc. Les apports en calcium sont insuffisants, surtout chez les filles. Les apports en fer diminuent au fur et à mesure que l'âge augmente. Les besoins en vitamines sont satisfaits.

Les adolescents font 4 repas par jour, la part du petit déjeuner diminue progressivement, le goûter est constant, le grignotage se développe avec l'âge. A 16 ans, seulement 30 % des adolescents vont au fast-food au moins tous les 15 jours (20 % n'y vont jamais et 50 % seulement une fois par mois). Le temps passé devant la télévision ou l'ordinateur augmente avec l'âge. Les adolescents les plus actifs sont ceux dont l'alimentation est la plus proche des recommandations.

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s