Contre le cholestérol : plus de choix alimentaires

lu 18252 fois

Il y a les aliments spécialement conçus pour réduire le taux de cholestérol. Mais il y a aussi de nombreux végétaux, qui constituent un excellent rapport qualité-prix...

En matière de prévention, les nouveaux aliments qui abaissent le taux de cholestérol apparaissent aujourd’hui incontournables. Il est vrai qu’ils sont redoutablement efficaces et très séduisants. Pour rappel, ces produits (Danacol, Benecol et autre Becel pro.activ) contiennent une forte concentration de stérols végétaux appelés « phytostérols » ou « phytostanols », en fonction de leur origine. Leur structure chimique est semblable à celle du cholestérol. Le cholestérol est ainsi «concurrencé» et son absorption par l'organisme diminuée. Ce mécanisme entraîne donc une baisse significative du taux de cholestérol.

Les oubliés de l’histoire

L’attention médiatique focalisée à l’heure actuelle sur ces aliments masque cependant l’intérêt réel d’une alimentation à forte connotation végétale. En effet, les stérols végétaux sont des extraits végétaux présents naturellement, certes en faible quantité, dans les huiles végétales de consommation courante, comme l'huile de tournesol, de maïs ou de soja. On trouve aussi des stérols végétaux en quantités non négligeables dans les graines, les fruits oléagineux (sésame, soja, amande, arachide, olive, tournesol) et dans certains fruits (orange, pamplemousse) et légumes (chou-fleur, tomate).

Une analyse récente a même réalisé un palmarès des végétaux les plus riches en phytostérols. En haut du pavé, on retrouve les graines de sésame et le germe de blé, avec près de 400 mg de phytostérols par 100 g, devant les pistaches avec 279 mg par 100 g et les graines de tournesol avec 270 mg par 100 g. Le beurre de cacahuètes en contient également de bonnes quantités (135 mg par 100 g), tout comme la noix du Brésil (100 mg par 100 g).

Une contribution modeste, mais réelle

Evidemment, ces concentrations ne sont en rien comparables à celles présentes dans les yaourts à boire enrichis en phytostérols, par exemple. 2 g de stérols végétaux, soit 1 fiole à boire, équivalent à 4,8 kg de brocolis, 1,5 kg de noix, 100 tranches de pain complet ou 20 avocats, ou 500 g de graines de sésame… Des quantités irréalistes à consommer!

Mais étant donné la complexité et la variété de notre alimentation, surtout si celle-ci fait généreusement appel aux végétaux, on peut donc s’attendre à un effet hypocholestérolémiant complémentaire naturel de ces sources alimentaires, pour un prix qui défie totalement la concurrence industrielle. A méditer...

(Par Nicolas Rousseau, Diététicien nutritionniste, " HEALTH & FOOD ", news du 11 janvier 2006)

SOURCE : Health and Food

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s