Consommer du fructose favoriserait l’hypertension

lu 7437 fois

Les personnes ayant une alimentation riche en fructose, sous la forme de sucre ajouté, seraient plus à risque de présenter une tension artérielle accrue voire de l’hypertension. C’est ce que rapporte une étude publiée dans le prochain numéro du Journal de la Société Américaine de Néphrologie (JASN).

« Consommer du fructose favoriserait l’hypertension » L'hypertension est très fréquente sous nos latitudes et représente un facteur de risque majeur pour les maladies cardiaques et rénales. Les chercheurs s'efforcent d'identifier les facteurs environnementaux qui pourraient être responsables du développement de l'hypertension. Il semble, d’après un nouvel essai, que le fructose puisse jouer un rôle.

A la recherche du fructose caché

Au cours du siècle passé, une augmentation spectaculaire de la consommation de produits contenant du fructose a été observée. Ce sucre simple est utilisé pour édulcorer une grande variété d'aliments transformés.

Afin de déterminer si la consommation de fructose accrue a contribué à la hausse des taux d'hypertension, Diana Jalal (Université du Colorado à Denver Health Sciences Center) et ses collègues ont analysé les données de la National Health and Nutrition Examination Survey (2003-2006).

Cette étude a porté sur 4.528 adultes américains de 18 ans ou plus n'ayant pas d'antécédents d'hypertension. Les participants à l'étude ont répondu aux questions liées à leur consommation d'aliments et de boissons telles que les jus de fruits, boissons gazeuses, produits de boulangerie et autres bonbons.

Nouveau facteur de risque ?

L'équipe du Dr Jalal a constaté que les personnes consommant 74 grammes de fructose ou plus par jour (soit 2,5 boissons sucrées par jour) avaient un risque accru de 26% de présenter une tension artérielle de 135/85 mm Hg, de 30% pour une pression artérielle de 140/190 mm Hg et de 77% pour une pression artérielle de 160/100 mm Hg.

Cette nouvelle étude permet d’identifier un nouveau facteur de risque d'hypertension artérielle. D’autres études cliniques prospective randomisée en double aveugle devraient être menées afin de voir si les régimes faibles en fructose pourraient s’avérer protecteurs en ce qui l'hypertension et ses complications.

(Par Alexandre Dereinne, diététicien, d'après Jalal D, Smits G, Johnson R et al. Increased Fructose Associates with Elevated Blood Pressure. Journal of the American Society Nephrology, 2010; DOI: 10.1681/ASN.2009111111)

SOURCE : Health and Food

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s