Conseils pour manger mieux au restaurant...

lu 3795 fois

Repas d'affaire à répétition, déjeuners quotidiens au restaurant... ces repas pris fréquemment à l'extérieur peuvent amener à des apports caloriques importants. Il est alors nécessaire de sélectionner « judicieusement » plats et boissons pour concilier vie professionnelle et équilibre dans l'assiette...

Difficile de refuser une coupe de champagne ou autre apéritif lorsqu'on se trouve en repas d'affaire ou encore de dire " non " à l'assiette de fromage et au dessert... L'astuce est de donner l'impression de " suivre la cadence " mais de modifier intelligemment le contenu de son verre et de son assiette.

A l'apéritif

L'idée n'est pas de se priver mais de sélectionner " la boisson " la moins calorique : un jus de tomate ou un " Perrier " avec rondelle de citron par exemple, et de rester bien sûr raisonnable en quantité : 1 verre mais pas 2. Ou encore mieux, si le restaurant propose son " cocktail maison " 100 % fruits ou légumes pressés, optez pour ce dernier. Vous bénéficierez ainsi d'un apport optimal en vitamines et sel minéraux, avec très peu de calories. Idéale pour garder tonus, vitalité et surtout lucidité tout au long du repas.

Côté accompagnement, abstenez-vous devant les cacahuètes ou autres amuse-gueules. Une seule poignée de ces petites choses (certes très appétissantes) équivaut d'un point de vue énergétique à un repas complet. En d'autres termes, avant même de passer à table, vous avez déjà atteint (voir dépassé) votre quota de calories ! Si par contre, bâtonnets de carotte, tomates cerise ou encore radis sont proposés, vous avez alors " carte blanche ". Ils seront tout aussi savoureux et surtout moins caloriques.

A table

En entrée, oubliez les " œufs mayonnaise " ou " l'assiette de charcuterie " traditionnellement proposés et optez pour des crudités. Mais pour limiter l'assaisonnement (toujours bien trop généreux), vous les demanderez natures et utiliserez alors l'huile, le vinaigre, le sel et le poivre mis à disposition sur la table pour les assaisonner avec légèreté. Vous pourrez prétexter préférer une vinaigrette " faite maison " à base d'huile d'olive plutôt qu'une sauce industrielle (souvent utilisée en restauration…).

En plat principal, évitez le traditionnel " steak frites " ainsi que les plats en sauce (bien trop lourds et chargés en calories) et optez pour une viande grillée ou encore un poisson en papillote ou vapeur. Si l'accompagnement est imposé et qu'il s'agit de féculents (riz, pâtes, pommes de terre…), limitez la quantité de pain consommée. Si par contre, vous avez le choix, pensez aux légumes verts ! Haricots verts, ratatouille, ou tout simplement salade verte, adaptez-vous en fonction de ce qui est proposé … Et pourquoi ne pas miser sur les combinaisons ? Ni vu ni connu : mi-féculents et mi-légumes verts et le tour est joué pour une assiette équilibrée! !

Enfin, fromage ou dessert ?

Un choix est à faire (mais vous serez le seul à le savoir). Prétextez être " plutôt salé " si vous optez pour le fromage (avec salade verte de préférence et sans pain) ou " plutôt sucré " si vous choisissez le dessert. Mais dans ce cas, il ne s'agira ni de mousse au chocolat, ni de café liégeois (bien trop riches pour finir le repas) mais d'une salade de fruits frais ou encore d'un fromage blanc accompagné d'un coulis de fruits rouges. Vous finirez ainsi votre repas sur une pointe de légèrement et de fraîcheur.

Maintenant à vous de jouer !

(Sophie Pedrosa, diététicienne Aprifel)

SOURCE : 10 Par Jour

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s