Comportements alimentaires et situations de pauvreté

lu 5653 fois

L'étude des situations de pauvreté et de leurs effets sur les comportements alimentaires et la santé peut être approchée par l'analyse de l'alimentation des personnes ayant recours à l'aide alimentaire. Cette population est hétérogène et rassemble des trajectoires différentes allant du (de la) travailleur(se) pauvre au migrant(e) privé(e) d'accès légal au travail en passant par la figure centrale de l'allocataire d'un minima social.

« Institut de Veille Sanitaire » Pour tenter de faire face, les personnes concernées par ces situations de pauvreté peuvent avoir recours aux associations distribuant de l’aide alimentaire. Ce système de redistribution est donc du ressort de la société civile qui intervient par le biais des associations nationales et locales répondant dans la mesure de leurs moyens aux demandes d’aide alimentaire.

Aspects socio-anthropologiques de l’alimentation des personnes recourant à l’aide alimentaire en France

L’étude Abena 2004-2005 (Alimentation et état nutritionnel des bénéficiaires de l’aide alimentaire) a été mise en place pour répondre aux besoins de connaissances scientifiques sur l’état nutritionnel des personnes en situation de grande précarité. Cette étude associe une enquête épidémiologique et une étude socio-anthropologique des populations ayant recours à l’aide alimentaire.

L’étude socio-anthropologique présentée dans ce rapport est le résultat de l’élaboration d’outils, de données et d’analyses développées en s’appuyant sur la littérature scientifique existante et la conduite d’entretiens auprès des requérants de l’aide alimentaire et de responsables associatifs.

L’analyse des entretiens approfondis conduits auprès des unités familiales dans leurs lieux de résidence a permis d’appréhender les différentes stratégies alimentaires mises en place dans un univers quotidien marqué par les restrictions économiques et l’insécurité sociale de conditions d’existence précarisées. Les familles rencontrées mobilisent les "ressources" possiblement offertes par leur inscription professionnelle, familiale, amicale et de voisinage.

L’analyse proposée s’appuie sur une typologie rendant compte de l’impact de ces différents supports sociaux sur les comportements alimentaires, les stratégies d’approvisionnement. Cette typologie met en évidence un niveau de dépendance à l’aide alimentaire qui varie en proportion inverse de la densité des supports sociaux. À niveau de ressources égal, l’existence ou non de possibilités de soutien est le principal déterminant de la part et du rôle joué par l’aide alimentaire dans l’alimentation familiale. Cependant, dans tous les cas, et même en présence d’un relationnel intense la notion qui prédomine est celle de fragilité qui se traduit par des effets délétères sur le comportement alimentaire et la santé.

Cette étude permet de mieux comprendre la construction des situations de pauvreté, leurs effets sur les comportements alimentaires des personnes concernées et leur situation nutritionnelle révélée par l’enquête d’épidémiologie nutritionnelle. L’ensemble permet d’entrevoir des perspectives d’évolution de l’aide alimentaire.

Pour plus d’information, télécharger le rapport complet.

(Publication de l’INVS - novembre 2007)

Source : Institut de Veille Sanitaire (INVS)

SOURCE : Institut de Veille Sanitaire

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s