Compléments alimentaires ou pas ? Partie 1

lu 2729 fois

Faut-il prendre des compléments alimentaires ? Grande question qui soulève beaucoup de polémiques. Cet article ne prétend pas vous offrir la réponse mais vous apportera du moins certaines pistes de réflexion, à vous seul de trouver ce qui vous fera du bien.

Pourquoi faudrait-il consommer des compléments alimentaires alors que la nature nous offre tout ce dont notre corps a besoin ? Certains diront que c’est pour enrichir les laboratoires, mais c’est là une réflexion un peu simpliste.

Le fait est que, si vous avez la chance de vivre à la campagne, loin du stress, de la pollution et de consommer des aliments naturels et variés de saison, provenant de variétés anciennes, si vous avez trouvé un équilibre entre activité physique et repos, alors vous êtes en harmonie avec la nature et votre alimentation pourvoira certainement à tous vos besoins. Mais voilà, bien rares sont ceux qui ont cette opportunité.

Plusieurs facteurs appauvrissent notre apport en vitamines et oligoéléments

Les pollutions agissent sur notre corps en affaiblissant notre système immunitaire qui est trop stimulé et en attaquant notre ADN qui finit par se modifier, provoquant certaines tumeurs et des troubles de la fécondité.

Quant à l’agriculture, l’agro-industrie devrait-on dire, elle appauvrit les sols, les empoisonne avec des pesticides et des herbicides. Elle développe des plantes et des animaux qui produisent davantage et ont un aspect parfait, au détriment de la qualité et de la quantité de vitamines et d’oligoéléments qu’ils sont sensés nous apporter. L’agriculture biologique, mieux encore, l’agriculture biodynamique, est plus riche en éléments si elle n’est pas cultivée sur des terres appauvries par des années de culture intensive et si les variétés sont anciennes.

Notre mode de vie est aussi impliqué : le stress, des nourritures industrielles consommées trop rapidement et à n’importe quelle heure, le manque de sommeil, d’activité physique, de rire… Nous vivons en désaccord avec notre propre corps, nos besoins réels et sommes donc en disharmonie avec la nature. Cela sollicite à l’extrême notre corps, notre cerveau, nos émotions, notre énergie qui doivent alors puiser dans nos réserves nutritives pour pouvoir fonctionner normalement.

Les fumeurs, les personnes obèses et qui suivent des régimes, les diabétiques, les femmes enceintes et allaitantes entre autres, devraient recourir aux compléments alimentaires.

Comment savoir si je dois prendre des compléments alimentaires

Dans un premier temps, demandez à votre médecin de vous prescrire un bilan sanguin complet et si possible, une analyse de cheveux (*) qui est encore plus précise pour détecter un excès ou un manque de minéraux et d’oligoéléments, ainsi que la présence de métaux lourds et autres polluants. L’équilibre est dans le juste dosage, un excès peut provoquer les mêmes troubles qu’une carence, voire pire, dans le cas de certaines vitamines.

Si vous vous connaissez bien et avez l’habitude d’avoir des carences dont vous repérez les symptômes typiques, tels que les crampes dues au manque de magnésium, faites des cures tout en évitant de tomber dans l’excès ou de rendre votre corps paresseux car il ne cherchera plus à combler ses manques en puisant dans les aliments. Privilégiez les compléments d’origine naturelle car le corps les assimile plus facilement. Veillez à ce que leur dosage corresponde aux doses quotidiennes recommandées car ils sont souvent sous-dosés.

(*) Peu de médecins pratiquent l’analyse de cheveux, mais il existe des laboratoires en ligne.

(Par Catherine Keller)

SOURCE : EpochTimes

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s