Compléments alimentaires : les risques de surconsommation

lu 5821 fois

Plus de 1 500 études scientifiques ont été passées au crible afin d’évaluer « le risque lié à la consommation répétée et à long terme des compléments alimentaires ».

Cette enquête, menée par un groupe de travail présidé par Mariette Gerber (Inserm-Crlc Montpellier), sous la houlette de l’Afssa et de l’Afssaps, fait suite à une demande de la DGCCRF.

Elle conclut à une absence d’effet indésirable de toxicité des dérivés du soja jusqu’à 1 mg/kg par personne et par jour. Au-delà de cette dose, aucune conclusion n’a pu être tirée concernant ces vecteurs de phyto-estrogènes.

Le rapport recommande donc un contrôle de leur niveau de consommation, notamment chez les groupes de population à risque. Il préconise également un étiquetage précis de ces produits.

(Le Quotidien du Médecin,10/03/05, Libération, 11/03)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s