Comment sont nourris nos bébés en 2013 ?

lu 3110 fois

Des laits infantiles utilisés plus longtemps, une introduction plus tardive du lait de vache, une diversification progressive, des mamans plus « cools », des pères un peu plus présents, des professionnels de santé toujours référents… Tels sont les constats de la grande étude Nutri-Bébé SFAE 2013 (*) conduite tous les 8 ans depuis 1981.

En 2013, les tout-petits semblent plutôt bien nourris. Mais un constat qui ne tient plus après 1 an : on remarque une rupture dans la consommation des aliments adaptés. Bébé rejoint la table familiale et y partage le même repas. C’est alors que frites, plats préparés pour adultes, sodas… font leur apparition et avec eux, des risques d’excès en protéines, sel ou sucres.

Ces modes de consommation peuvent avoir des conséquences sur la santé et les habitudes des tout-petits. Sans compter 1/3 des bébés qui, distraits devant la télévision ou tout autre écran, sont privés de la convivialité d'un repas partagé et augmentent involontairement leur ration calorique.

C’est tout l’intérêt de cette étude initiée par le Secteur Français des Aliments de l’Enfance (SFAE) que d’alerter et sensibiliser sur les spécificités des 0-3 ans. Car le SFAE le rappelle : le tout-petit n’est pas un « mini-adulte ». Son alimentation a une importance majeure pour sa santé avec des répercussions sur sa vie entière.

Pour décrypter ces données, le SFAE a donné la parole à des experts. Ainsi, le Professeur Jean-Pierre Corbeau, en tant que sociologue, explique cette rupture alimentaire par « l’acquisition de la marche vers 1 an qui donne l’impression aux parents que leur enfant est grand », ou encore par « le nomadisme alimentaire, qui permet une accessibilité plus grande aux aliments pour adultes ».

Le Docteur Alain Bocquet, Pédiatre et Responsable du groupe nutrition de l'AFPA, ajoute que « la qualité de l'alimentation de l'enfant pendant ses trois premières années a une importance capitale pour sa santé d'adulte en devenir », et aussi que « c'est entre 6 mois et 3 ans que se construit la palette alimentaire du tout-petit, ses bonnes habitudes et ses goûts pour des aliments ni trop sucrés ni trop salés ».

Pour en savoir plus, consulter tous les résultats de l'étude Nutri-Bébé SFAE 2013

(*) Etude sur les comportements alimentaires et apports nutritionnels chez les 0 à 3 ans réalisée auprès de 1 188 mamans de bébés âgés de 15 jours à moins de 36 mois. Elle se divise en 2 volets : le premier dédié aux comportements alimentaires vient d'être publié avec l’institut d’études TNS-Sofres. Le second sur les apports nutritionnels interviendra au printemps 2014.

SOURCE : Syndicat Français des Aliments de l'Enfance

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s