Comment les Français vivent, mangent, bougent... et grossissent plus ou moins !

lu 3246 fois

Une enquête, menée par OpinionWay à l’initiative de la Mutuelle générale de l’éducation nationale (MGEN), a étudié plus de 1300 adhérents de cette mutuelle en même temps qu’un échantillon national représentatif d’un millier de Français. Elle révèle quelques grandes tendances de notre mode de vie : activité physique, alimentation, sommeil, stress… Et bien sûr problèmes de poids.

Près d’un Français sur deux est trop gros. Trois quarts des Français s’estiment en bonne santé, mais près de la moitié pensent avoir un problème de poids. A juste titre, puisque le surpoids concerne environ 30 % de l’échantillon représentatif étudié, l’obésité 16 % (dont 11 % d’obésité modérée et 5 % d’obésité sévère) et la maigreur 3 %...

Un Français sur quatre est stressé, plus d’un sur trois ne dort pas bien. Un quart des Français se déclarent fréquemment stressés. Et plus d’un tiers disent avoir des problèmes de sommeil : insomnies, troubles du rythme du sommeil, syndrome des jambes sans repos, apnée du sommeil. Néanmoins, les Français déclarent dormir en moyenne un peu plus de 7 heures par nuit : plus de 7 heures dans 45 % des cas, entre 5 et 7 heures pour 54 %.

Un Français sur trois est piéton, un sur deux motorisé. Près d’un tiers des Français étudiés (31 %) privilégient la marche à pied pour se déplacer, 50 % se servent de la voiture ou de la moto, 15 % des transports en commun et 4 % du vélo.

Deux Français sur trois font du sport. Un tiers des Français voient leur activité physique affectée par des maladies, notamment en cas d’obésité. Mais deux tiers déclarent pratiquer une activité sportive. Parmi les freins à l’activité sportive, le manque d’envie et de motivation vient en tête, suivi du manque de temps. La marche à pied et la randonnée sont les plus pratiquées, devant le vélo, la natation et l’aquagym, la course à pied et le jogging. Quand ils pratiquent un sport, les Français disent le faire très régulièrement : d’une fois par semaine à plus de trois fois par semaine. Et tout au long de l’année dans 60% des cas. Ils privilégient les espaces naturels (forêts, etc) dans plus de 50 % des cas, mais aussi presque autant les installations sportives : stades, gymnases, piscines… Un Français sur trois est inscrit dans un club ou une association.

Plus de huit Français sur dix mangent équilibré. Plus de 85 % des Français étudiés déclarent avoir une bonne alimentation. L’alimentation est considérée comme un élément important de l’hygiène de vie. Une bonne alimentation est jugée équilibrée, variée, avec une part pour les fruits et légumes… La fraîcheur est le premier signe retenu pour la qualité d’un produit. Ensuite viennent la composition, le goût, le prix, l’origine géographique et le mode de production.

Trois repas par jour. Les Français prennent dans leur majorité 3 repas par jour. Ils prennent parfois un quatrième repas (3 à 5 % de cet échantillon d’adultes). Mais plus de 30 % quand même ne feraient que deux repas quotidiennement. Ils ne sont qu’une petite minorité (8 %) à déclarer manger entre les repas. Mais plus de la moitié des Français sont seuls pour déjeuner à midi et un tiers dînent régulièrement seuls.

Plus de trois fruits et légumes par jour. Par rapport aux 5 fruits et légumes recommandés, les Français étudiés mangeraient en moyenne 3,4 fruits et légumes par jour.

Le prêt-à-manger pour plus d’un Français sur quatre. Un quart des Français consomment des produits tout faits plusieurs fois par semaine (une à deux fois ou plus) : plats préparés congelés ou frais, mets italiens ou chinois, riz et pâtes alimentaires assaisonnés… Mais 36 % ne recourent jamais au prêt-à-manger, ou exceptionnellement.

Un Français sur deux boude le fast-food. Près de la moitié des Français étudiés déclarent ne jamais manger ou seulement exceptionnellement au fast-food.

L’espoir de diminuer le sucre. Les produits sucrés en général viennent en tête des produits dont les Français chercheraient à diminuer leur consommation. Ils feraient aussi des efforts pour limiter confiseries, les bonbons, les barres chocolatées et les charcuteries.

L’alimentation comme souci pour un Français sur quatre. 25 % ont déjà consulté un diététicien ou un médecin nutritionniste…

(D'après « Habitudes de vie et surpoids ». Enquête MGEN/OpinionWay, 2014.)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s