Comment faire bouger vos enfants ?

lu 10601 fois

D’après la Commission européenne, trois millions de petits Européens souffriraient d’obésité. Chaque année, 85.000 nouveaux enfants seraient concernés. Si l’on regarde leur alimentation, on néglige leur niveau d’activité physique, souvent déficitaire... Conseils aux parents pour faire bouger leurs enfants.

« Comment faire bouger vos enfants ? » - Crédit photo : carrefour-education.qc.ca A force de les voir s’agiter – surtout quand ils sont très jeunes -, on croit volontiers que les enfants sont assez actifs, de manière naturelle et spontanée. Pourtant, des enquêtes montrent que l’activité sportive semble décroître avec l’âge. Encore plus chez les filles que chez les garçons. Et très nettement avec la fin de la scolarité et de l’éducation physique obligatoire...

Les 30 minutes d’activité physique modérée par jour que l’on recommande aux adultes ne suffisent pas pour les plus jeunes. Il faudrait y ajouter au moins 20 minutes d’activité d’intensité plus élevée au moins 3 fois par semaine. Au total, les experts recommandent un minimum de 60 minutes par jour d’activité physique d’intensité modérée ou plus élevée. Sous forme de sport, de jeux ou d’activités de la vie quotidienne.

Parallèlement, il faudrait diminuer le temps consacré aux activités passives : TV, jeux vidéo, Internet. Des études menées chez l’adulte montrent que le risque métabolique est encore plus lié au temps de sédentarité qu’aux périodes d’activité, même intenses. Etre actif à certains moments ne compenserait pas complètement les trop longues plages d’inactivité... On devrait donc agir, dès le plus jeune âge, simultanément sur les deux volets : moins de canapé ou de fauteuil et plus d’exercice ! Quelques conseils de bon sens peuvent y aider.

Moins de sédentarité :

  • Limiter le temps passé par les enfants devant les écrans.
  • Retirer la TV des chambres ou au moins contrôler sa consommation.
  • Remplacer les séances de télé ou d’ordinateur du mercredi par des activités sportives : foot, basket, piscine, danse...

Plus d’activité :

  • Privilégier en toute occasion les déplacements actifs : pour aller chez la nounou, à l’école, au lycée, au club de sport ou faire des courses... Selon l’âge, la marche, la trottinette, le vélo, le roller, le skate sont des moyens de transport de choix.
  • S’associer aux enfants dans des loisirs actifs : marche, excursions à pied ou à vélo, natation, sports divers.
  • Les faire participer aux tâches quotidiennes, en fonction de leur âge : bricoler, jardiner, arroser les fleurs, étendre le linge, faire des courses, descendre les poubelles, passer l’aspirateur, nettoyer les vitres, ranger la chambre, faire son lit, mettre ou desservir la table...
  • Pour les plus jeunes, ne pas abuser de la poussette, mais apprendre à marcher doucement en leur compagnie ! Limiter l’usage des caddies. Et leur apprendre l’escalier plutôt que l’escalator ou l’ascenseur.

Avec quelques réflexes de bon sens, peut-être cesserons-nous de suivre la pente des pays où l’on grossit en continu et où les enfants s’enveloppent dès le plus jeune âge !

(« Enfant et Nutrition. Guide à l’usage des professionnels ». Office de la Naissance et de l’Enfance, Bruxelles.)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s