Comment des microorganismes peuvent-ils contaminer la volaille et les oeufs et quelles sont les maladies qu'ils causent ?

lu 3618 fois

Les aliments tels que la volaille et les oeufs peuvent être contaminés par des microorganismes qui causent un empoisonnement alimentaire à n'importe quelle étape de la ferme à l'assiette. Les animaux peuvent être infectés par de la nourriture contaminée, leur environnement et d'autres animaux infectés. Ils peuvent aussi être contaminés verticalement (de parent à enfant) par les oeufs.

Une des infections les plus répandues dans la volaille et les oeufs de poules est la Salmonellose. Un animal infecté par des salmonelles les excrète et peut donc infecter tout autre animal sain avec lequel il entre en contact - à la ferme, vers et à partir du marché et dans l'abattoir. Les infections sont principalement le résultat d'une cuisson inadéquate et/ou d'une contamination croisée, exacerbée par de mauvaises techniques de manipulation/entreposage de la nourriture et parfois aussi par des animaux infectés. Les symptômes les plus courants d'une infection aux salmonelles sont un malaise général, la diarrhée, une forte fièvre, des vomissements, une douleur abdominale aiguë et le développement possible de septicémie ou d'une péritonite.

Une autre infection de la volaille largement répandue vient des campylobacters. Ces bactéries peuvent survivre trois mois dans des poulets congelés. Les infections sont généralement le résultat de l'absorption de viande de poulet ou dinde mal cuite ou recontaminée. L'infection aux campylobacters survient souvent cinq à sept jours après avoir mangé l'aliment infecté. Ce laps de temps correspond au temps que les bactéries prennent pour se multiplier de façon impressionnante dans l'intestin et causer la maladie. Les symptômes sont un malaise général, suivi de diarrhées et douleurs abdominales sévères. Les vomissements sont rares. On peut facilement penser que c'est l'appendicite à cause de la forte douleur et de la fièvre. Du sang et de la peau peuvent être excrétés dans les selles.

Certaines personnes, en particulier les enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées et les personnes avec un système immunitaire affaibli sont plus vulnérables face à ces infections que les autres. Il est donc très important surtout pour ces groupes de ne pas manger d'oeufs crus ou d'aliments crus et de respecter des normes d'hygiène élevées.

Source : « Conseil Européen de l'Information sur l'Alimentation (EUFIC)»>

SOURCE : « Conseil Européen de l'Information sur l'Alimentation

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s