Comment concilier ligne et silhouette avec des produits fermiers ?

lu 5950 fois

Lors du débat dégustation organisé à l'occasion du salon « Paris Fermier », Des producteurs de produits fermiers, des mannequins et un médecin nutritionniste, le docteur Pierre Dukan [1] ont débattu lors du salon Paris Fermier [2] - qui a fermé ses portes ce lundi 22 octobre - sur le thème « Comment concilier ligne et produits fermiers ? ». En clair, est-il possible de veiller à son équilibre alimentaire en mangeant crépinettes de sanglier, foie gras ou terrine de lapin ? Une rencontre originale organisée par « Bienvenue à la ferme » partenaire officiel de la 15è édition du salon Paris Fermier [3].

« Bienvenue à la ferme » Première constatation : les produits fermiers sont composés d’ingrédients nobles et sains souvent exempts de conservateurs. Ils se démarquent ainsi de certains produits issus de l’industrie agroalimentaire.

Autre volet capital : l’approche psycho-affective et la notion de « plaisir », soulignées par le docteur Dukan qui préconise le respect de l’équilibre alimentaire - voire un régime - « adapté à la psychologie de chacun ». Le médecin nutritionniste rappelle, par ailleurs, que « 100 calories fournies par du sucre, de l’huile ou du poisson ne sont pas traitées de la même manière par l’organisme ».

Les mannequins quant à elles : Astou, Caroline et Anaïs ont constaté que, par exemple, le foie gras n’était pas un aliment interdit. « Vous pouvez en savourer 2 ou 3 fois par mois, a souligné le docteur Dukan, comme un aliment récompense, mais il faut ensuite mettre en place des « effaceurs ». Par exemple, « un verre de vin = 20 minutes de marche »,« un mini toast de foie gras = 30 minutes de jogging ». Des mannequins qui ont, à contrario, dénoncé certaines exigences abusives d’agences ou de professionnels de la mode, quant aux tailles vestimentaires exigées.

Viandes de lapin, d’autruche, de sanglier, de daguet, confits d’oignon, condiments, soupe de poisson, pain d’épices ont, entre autres, été les mets passés au crible par le docteur Dukan. Son analyse de la composition des produits, son approche ouverte d’une alimentation-plaisir en se concentrant sur les « sensations procurées » et, parfois la mise en place « d’effaceurs » ont permis de « dédiaboliser » les produits fermiers testés. Les mannequins sont reparties - plus légères dans leur tête - avec... de la terrine de lapin, de la crépinette de sanglier, du séché d’autruche...

Non seulement déculpabilisées mais incitées professionnellement à en consommer. Le docteur Dukan déplorant que « ces produits d’une telle qualité gastronomique, assortis d’un prix aussi accessible, n’aient pas une distribution plus généralisée ». Et les producteurs, confortés dans l’idée qu’ils sont dans le vrai et qu’ils contribuent à une approche équilibrée, riche en plaisirs et en saveurs, de l’alimentation !

  1. Le docteur Dukan, auteur d’une vingtaine d’ouvrages, est le maître d’oeuvre du « Livre de mon poids ». Il enregistre la plus importante vente en France de livres sur le thème « santé-minceur ». Il est, notamment, l’auteur du best-seller « Je ne sais pas maigrir » lu par plus d’un million de lecteurs dans 19 pays.
  2. La dégustation débat a eu lieu vendredi 19 octobre Porte de Champerret au salon « Paris Fermier ». Le salon Paris Fermier s’est déroulé jusqu’au 22 octobre à Paris, il a réuni 130 exposants.
  3. « Bienvenue à la ferme » regroupe 5 600 agriculteurs partout en France, agriculteurs qui accueillent le grand public sur leurs exploitations et garantissent des produits et des prestations touristiques 100% fermiers. « Bienvenue à la ferme » est un réseau et une marque propriété de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture.

(Communiqué de presse « Bienvenue à la ferme »)

Source : Alexandre Glouchkoff, Diététicien - Nutritionniste

SOURCE : Toute la diététique !

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s