Choisir le bon régime

lu 8686 fois

Chaque jour de l'année, 1/3 des françaises et près du 1/4 des français se disent au régime ; les 2/3 de la population ont déjà essayé de maigrir. Le marché de l'amaigrissement prospère, tout comme les gourous de la minceur. Pourtant, surpoids et obésité progressent malgré tout !

La recherche de la facilité encourage la prolifération des méthodes où vous maigrissez "sans rien faire". C'est précisément parce que réussir son amaigrissement est souvent long et difficile que s'engouffrent dans la brèche les méthodes miracles et irrationnelles qui ont l'art de conforter les personnes dans leur sentiment d'incompréhension et de victime face à leur surpoids. Pour bien maigrir, il faut tout d'abord

Eviter les erreurs les plus courantes :

Prendre des médicaments : Coupe-faim divers (surtout à base d'amphétamines) , extraits thyroïdiens, médicaments destinés à maigrir ou remèdes miracles homéopathiques sont fort heureusement presque tous interdits (en France) ; de plus ils n'ont aucune action sur les causes de votre surpoids et ne vous aideront jamais à mieux manger ! Non seulement ils nuisent à votre santé, mais en plus dès leur arrêt, les kilos perdus reviennent rapidement. A éviter absolument donc, même s'il existe encore certains médecins pour en prescrire.

Jeûner ou manger trop peu : Le jeûne fait bien évidemment perdre du poids, mais surtout de la masse musculaire et de l'eau durant les premiers jours. Il provoque rapidement de nombreux malaises et met en jeu le pronostic vital ; attention aux liquides, bouillons ou soupes "manges graisses" censés remplacer les repas, il s'agit ni plus ni moins de jeûne déguisé !

Faire un régime fantaisiste ou suivre un régime à la mode : Rien que du raisin ou de l'ananas, etc... matin, midi et soir, qui n'a entendu vanter les vertus de ces cures minceurs ? En réalité, il s'agit de régimes totalement déséquilibrés, carencés d'où dénutrition et fatigue. On maigrit certes, mais en puisant dans ses réserves musculaires, pas dans les graisses. Qu'ils s'appellent Mayo, Scarsdale, Atkins, Hollywood, etc...les régimes à "succès" ne sont pas équilibrés à moyen et long terme et conduisent inexorablement à la fatigue et à la reprise des kilos.

Ecouter les conseils de vos proches : Ce qui est valable pour un proche ne l'est pas forcément pour vous. Si vous ne parvenez pas à résoudre vous-même une surcharge pondérale, consultez un diététicien : il pourra vous proposer le régime alimentaire qui s'adapte le mieux à votre cas. En cas de problème médical, consultez d'abord votre médecin.

Ne prendre que des substituts de repas : Même s'ils peuvent vous donner un "bon coup de pouce", les régimes reposant uniquement sur des poudres ou des substituts hyperproteinés au delà d'une dizaine de jours sont fortement déconseillés, tout d'abord par risque de carences, mais surtout parce que cela ne modifiera pas de manière bénéfique les habitudes ni le comportement alimentaires sur le long terme, véritables reponsables du problème !.

Il faut se poser les bonnes questions

Paradoxalement, ce n'est pas sur leur efficacité qu'il faut juger les régimes. La plupart font effectivement maigrir, pour peu qu'on les suive à la lettre avec une bonne dose de volonté. Presque toujours, l'amaigrissement est relativement rapide au début. Si seulement certains d'entre eux sont dangereux, tous sont déséquilibrés et conduisent à détériorer la santé sur le long terme, à entraîner des carences, et surtout à favoriser la rechute en cultivant le cercle vicieux :

Compulsion.jpg

Au delà de l'efficacité de la méthode envisagée, il faut surtout se poser les bonnes questions avant de modifier son alimentation spontanée :

  • Ai-je vraiment un excès de poids ?
  • Si c'est le cas, pourquoi ai-je grossi ?
  • Quand commencer mon régime ?
  • La méthode amaigrissante choisie peut-elle nuire à ma santé ?
  • Me permet-elle de conserver le plaisir de manger ?
  • Est-elle compatible avec ma vie familiale, sociale et professionnelle ?
  • Pourrai-je la suivre sans contrainte sur une longue durée ?
  • Comment devrai-je faire pour stabiliser mon nouveau poids ?

Toutes ces questions doivent être mûrement réfléchies, car vous savez sans doute que, malheureusement, rares sont les personnes qui perdent du poids et ne le reprennent pas en totalité ou même avec un excédent : C'est l'effet Yo-Yo !

La vraie difficulté n'est pas tant de maigrir que de ne pas reprendre le poids perdu. La réussite passe par la résolution des problèmes sur le long terme. Pour réussir dans votre démarche, votre objectif réel ne doit plus être de maigrir mais d'apprendre à mieux manger en adaptant vos habitudes à vos contraintes de vie. Les conséquences directes seront un bien-être physique et moral, assorti de la perte de poids tant désirée ! C'est donc seulement en prenant le problème à sa source que vous pourrez envisager une victoire.

La diététique du bon sens, suivie et "coachée" par un professionnel reconnu, constitue une saine alternative aux jeteurs de poudre aux yeux. Cela d'autant plus que les sciences médicales confirment de manière indiscutable que la qualité de l'alimentation conditionne notre état de santé.

Source : Alexandre Glouchkoff, Diététicien - Nutritionniste

SOURCE : Toute la diététique !

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s