Carence en soufre et maladies modernes

lu 10924 fois

Normalement disponible dans notre alimentation, le soufre se fait de plus en plus rare à cause des pesticides et des aliments raffinés. De plus, une carence en soufre peut entraîner un grand nombre de maladies modernes.

« Carence en soufre et maladies modernes » Le soufre est un élément essentiel à la vie et joue un rôle majeur dans notre organisme. Il n’existe pas sous forme pure dans notre organisme, mais sous forme de sulfate en tant que composant de plusieurs acides aminés qui permettent le transport de l’oxygène nécessaire au renouvellement cellulaire. Nous trouvons une grande quantité de ces acides aminés principalement dans les cheveux, les ongles, la peau, le mucus, etc. Il est indispensable à la constitution des os, des articulations, des tendons et des dents.

Carence en soufre

Nos ancêtres n’ont jamais eu de mal à trouver le soufre dans leur nourriture et n’ont donc jamais été carencés. Depuis 1954, alors que le gouvernement américain autorisait l’utilisation d’engrais chimiques, l’apparition d’une importante carence en soufre a été constatée dans les pays développés, alors qu’aucune déficience n’avait été décelée auparavant. Certains scientifiques admettent ouvertement que les pesticides et les engrais chimiques peuvent bien être à l’origine de ces insuffisances. Vient ensuite le raffinage d’un grand nombre de produits qui appauvrit l’apport en soufre. Force est de constater qu’à notre époque nos légumes ne peuvent plus satisfaire nos besoins en soufre.

Le soufre assimilable

Le soufre est très répandu dans la nature et très présent à l'état natif près des sources chaudes ou dans les régions volcaniques, mais il n’est pas assimilable par l’organisme, donc totalement inutilisable et même toxique. Pour être assimilable, le soufre doit devenir organique, c’est-à-dire être préalablement transformé en sulfate par des végétaux. On trouve ce soufre principalement dans les oignons, l’ail, la ciboulette, l’échalote qui devraient être consommés crus et être biologiques; de plus, ils auraient un effet protecteur contre les cancers de l’estomac et de l’intestin.

Les poireaux, les radis noirs, les algues, les lentilles, le soja, les asperges, les haricots secs biologiques en contiennent également. On en trouve aussi une grande quantité dans les produits laitiers, la viande, les œufs et les fruits de mer sans oublier les eaux minérales telles que l’Hépar et la Contrex dont les sulfates sont issus du lessivage de gisements salifères d’âge secondaire ou tertiaire.

Comment le soufre est-il métabolisé dans notre organisme ?

Grâce aux recherches du Dr Stanley Jacob, chirurgien et professeur à l’université d’État de l’Oregon (USA), nous savons maintenant comment le soufre provenant de l’alimentation est métabolisé par l’être humain. Il a découvert que le composant actif est le méthyl-sulfonyl-méthane (MSM), molécule que l’on trouve dans le cartilage et dans la peau. Il a découvert également comment obtenir cette molécule naturellement; par cristallisation et en chauffant à une certaine température le diméthyl-sulfoxide issu du tronc du pin maritime, on obtient le composé pur et actif.

Le MSM aurait donc des propriétés antidouleur et anti-inflammatoires ainsi qu’une action bénéfique sur les allergies respiratoires; il facilite la régénération de toutes les cellules de l’organisme et élimine les métaux lourds. De plus, excellant dans le nettoyage du foie, il le débarrasse de toutes ses toxines. Il participe à la formation des protéines basiques des cheveux, de la peau et des ongles. Son action sur les problèmes de peau, tels que l’acné, le psoriasis, l’eczéma ou les champignons, est des plus spectaculaires.

Autres effets bénéfiques

C’est dans la rhumatologie que le MSM aurait les résultats les plus probants : le manque de soufre serait donc à l’origine de nombreuses inflammations chroniques telles que l’arthrite dégénérative et l’arthrose. Le MSM soulage également les personnes atteintes de lupus érythémateux systémique grâce à sa capacité à régénérer les tissus.

Il soulagerait efficacement les personnes souffrant de rhinite allergique saisonnière en aidant le corps à maintenir ses barrières naturelles contre les allergènes. Utilisé comme laxatif, le MSM facilite la digestion, règle la plupart des problèmes gastro-intestinaux et de constipation chronique. La prise de MSM permettrait également d’éliminer les parasites intestinaux.

Le soufre organique est vendu en sachet et doit être dilué dans de l’eau de source ou du jus de fruit. Pour un meilleur fonctionnement global de l’organisme : prendre 1 cuillère à café rase deux fois par jour pour une personne de 60 kg. Pour l’arthrite, les problèmes digestifs, l’hypertension ou un taux de cholestérol élevé : prendre 4 cuillères à café rases par jour pour une personne de 60 kg. Le surplus est éliminé dans les urines.

Pour en savoir plus : www.apoticaria.com

(Écrit par Maggy Sanner)

SOURCE : La Grande Epoque

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s