Cancer du côlon : les vitamines qui protègent

lu 8571 fois

Une alimentation riche en vitamine C et en certaines vitamines du groupe B semble prévenir les polypes du côlon, y compris chez le fumeur, révèle une nouvelle étude française...

Le cancer du côlon est toujours un des cancers les plus fréquents dans notre pays: il est le deuxième en importance chez la femme et le troisième chez l’homme. Plusieurs études ont montré que les cancers du côlon et du rectum sont plus fréquents chez les individus ayant une alimentation riche en graisses animales, en viandes rouges et pauvre en fibres ou en poisson. Les fruits et légumes ont probablement aussi un effet bénéfique sur ce type de cancer, notamment en raison de leur richesse en fibres, mais peu d’études étayent un impact de leur contenu en vitamines ou en antioxydants. Une étude française lève un coin du voile, même si elle s’intéresse plutôt aux vitamines en général, qu’à leurs sources alimentaires…

Fumeurs : toujours le bêta-carotène...

Les auteurs ont confronté les habitudes alimentaires en matière de vitamines de 427 personnes ne présentant pas de polypes intestinaux (ou tumeur bénigne du côlon, à extraire rapidement) à celles de 362 personnes concernées par le problème, en incluant aussi les habitudes tabagiques. Résultats: l’enquête indique que les vitamines B6, B9 et C sont inversement associées au risque de polypes, que l’on soit fumeur ou non. On observe également une tendance à la protection pour la vitamine D. En revanche, le cas du bêta-carotène est plus complexe: il élève le risque de polypes de côlon chez le fumeur (et même celui qui a abandonné la cigarette) et l’abaisse chez le non fumeur.

Ces résultats ne sont pas étonnants. Cela fait maintenant plusieurs années que l’on a constaté que les fumeurs ont tout intérêt à éviter les surdosages de bêta-carotène, surtout via la prise de suppléments fortement dosés. Ce comportement accroît le risque de cancer du poumon et, désormais aussi, celui du cancer du côlon. La bonne nouvelle, c’est que fumeurs et non fumeurs gagnent certainement à manger plus de végétaux, qui demeurent les principales sources de vitamine C et de vitamines B 9 de notre alimentation.

(Par Nicolas Rousseau, Diététicien Nutritionniste, " HEALTH & FOOD " octobre 2005 )

SOURCE : Health and Food

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s