Camembert et hypercholestérolémie

lu 5345 fois

Bien que l'excès d'apport alimentaire en acides gras saturés soit toujours communément associé à un risque cardiovasculaire accru, le lien de cause à effet entre maladies cardiovasculaires et consommation de produits laitiers, pourvoyeurs d'acides gras saturés, reste pour autant toujours controversé. En particulier, les lipides du fromage, se composant de 2/3 d'acides gras saturés pour 1/3 d'acides gras insaturés, sont souvent incriminés. De ce fait, des recommandations hygiéno-diététiques de prise en charge du patient hypercholestérolémique l'incitant à ne plus consommer de fromage sont souvent préconisées. A tort ou à raison ?

« Camembert et hypercholestérolémie » Pourquoi se priver du plaisir de consommer du camembert même pour les personnes présentant une hypercholestérolémie modérée ? Des résultats d'études cliniques probants au sujet de l'impact de la consommation de Camembert Président® , ne montrent pas d'altération du profil lipidique chez le sujet sain comme chez le sujet hypercholestérolémique.

Le service R&D du Groupe Lactalis a ainsi initié une première étude clinique chez le volontaire sain portant sur la consommation de Camembert Président® et son impact sur le bilan lipidique. Il s'agissait d'une étude randomisée en ouvert et cross-over portant sur 65 volontaires sains âgés de 20 à 50 ans. Les résultats, présentés aux Entretiens de Bichat 2006, démontrent que la consommation pendant 4 semaines de deux portions de Camembert Président® par jour ne modifie pas le profil lipidique de sujets sains.

Pour conforter ces premiers résultats, il était particulièrement intéressant de vérifier la reproductibilité auprès d'une population de patients hypercholestérolémiques, afin d'envisager la possibilité d'associer le plaisir gustatif de la consommation de camembert à leur prise en charge diététique.

Cette seconde étude clinique multicentrique et contrôlée en ouvert avait comme objectif de déterminer si la consommation quotidienne de deux portions de Camembert Président® par jour et pendant 5 semaines modifiait le bilan lipidique d'adultes hypercholestérolémiques comparativement à la consommation de 2 yaourts par jour.

159 sujets âgés de 18 à 65 ans présentant une concentration plasmatique en LDL-c comprise entre l,60g/L (4,13 mmol/L) et 2,20g/L (5,68 mmol/L) et ne recevant pas de traitement hypocholestérolémiant ont été inclus dans l'étude. Après une période de stabilisation de 3 semaines pendant laquelle tous les sujets consommaient deux yaourts au lait entier de 125g par jour, les sujets inclus ont été randomisés en deux groupes parallèles, avec stratification sur le sexe et le niveau de LDL-c :

  • Groupe C (n=82) : consommant deux portions de Camembert Président par jour (soit deux fois l/8è™ de camembert /jour);
  • Groupe Y (n =77) : consommant 125g de yaourt au lait entier deux fois par jour.
L'étude a été réalisée en ambulatoire au cours de 3 visites de contrôle au début (V2), en cours (V4) et à la fin (V5) de la période de consommation de 5 semaines. Chaque visite comportait un examen clinique, des dosages biologi­ques et un suivi alimentaire. Les sujets inclus dans l'étude ne devaient pas consommer d'autres fromages ou pro­duits laitiers fermentes mais étaient autorisés à consommer du lait afin de suivre les recommandations du PNNS. Le critère d'évaluation principal était l'évolution de la concentration plasmatique en LDL-c au cours de la période de consommation.

Les critères d'évaluation secondaires comprenaient l'évolution des concentrations plasmatiques en cholestérol total (CT), HDL-c, triglycérides (TG), du taux d'Apo A1 et d'Apo B100 et des rapports LDL-c/HDL-c, TG/ HDL-c, Apo B1OO/Apo A1 et ((CT-HDLc)/HDL-c) ainsi que la glycémie. Le poids et les paramètres hémodynamiques classiques (fréquence cardiaque et pression artérielle) ont également été évalués à chaque bilan.

Malgré une augmentation significative de consommation d'acides gras saturés dans le groupe C, aucun effet pro­duit n'a été observé sur la concentration plasmatique en LDL-c (4,25±0,61 vs 4,21±0,58 mmol/L dans le groupe C et 4,18±0,63 vs 4,18±0,49 mmol/L dans le groupe Y), ni sur le reste du bilan lipidique (CT, HDL-c, Apo B100, ApoA1, TG, les rapports LDL-c/HDL-c, TG/HDL-c, Apo B1OO/Apo A1 , (CT-HDL-c)/HDL-c). Cette étude n'a pas montré de variation significative du cholestérol total, LDL et HDL chez des adultes sains hypercholestérolémiques consommant quotidiennement 2 portions de produits laitiers sous forme de camembert pendant 5 semaines.

Plusieurs hypothèses explicatives sont avancées. L'une repose sur la spécificité des acides gras saturés laitiers et l'autre tient à la composition particulière de ce fromage dont les activités probiotiques viennent d'être établies. En effet, des travaux récents concernant la flore intestinale de l'homme et confirmés chez l'animal à flore humaine, montrent que la consommation de camembert ne modifie pas de façon majeure la flore dominante. Au contraire, sont apportées, en transit et à des niveaux sous-dominants, des bactéries qui modulent les fonctions métaboliques de la flore intestinale et en particulier, le métabolisme du cholestérol.

En conclusion, la consommation sur 5 semaines de deux portions de Camembert Président® par jour, comparativement à deux yaourts au lait entier, n'induisait pas d'altération du profil lipidique des patients hypercholestérolémiques et notamment du taux de LDL-c, critère principal de cette étude.

Ces données suggèrent que la consommation de Camembert Président®, dans la limite de deux portions par jour et au sein d'une alimentation équilibrée, constitue une recommandation diététique intéressante, notamment pour l'apport calcique procuré (1 portion=17% des apports journaliers recommandés). En l'absence de tout effet délétère sur le bilan lipidique, cette recommandation est conciliable avec la prise en charge diététique du sujet hypercholestérolémique, afin d'assurer l'apport en 3 produits laitiers par jour recommandés par le Plan National Nutrition Santé (PNNS), tout en permettant de varier les plaisirs.

Entre excès de consommation et restriction alimentaire, il reste donc une place pour ravir notre palais d'une portion de camembert, fromage parmi les préférés des Français et les plus consommés dans notre pays !

(Conférence de presse du GROUPE LACTALIS du 19 mars 2010 à l'occasion du MEDEC 2010)

SOURCE : LACTALIS

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s