Brides-les-Bains, le village où l'on apprend à maigrir

lu 5644 fois

Brides-les-Bains, Savoie, 600 habitants. Un village entouré de montagnes. Ici la plupart des acteurs économiques sont tournés vers un seul objectif : aider les personnes en surpoids à maigrir et à trouver leur équilibre. Une situation unique en France. Pas de recette miracle ni de traitement magique. Médecin, kinésithérapeute, chef de cuisine, animateur, traiteur, hydrothérapeute, psychologue, commerçant s'emploient, chacun à leur niveau, à apporter leur expertise. Toute la ville se mobilise pour rassurer, déculpabiliser, donner confiance, accompagner le retour à la maison. Exemples.

L'équipe thérapeutique des Thermes de Brides-les-Bains tend à substituer le terme équilibre alimentaire au mot régime. Elle mise sur l'éducation et la formation pour soutenir ses curistes. Plan alimentaire, conférences, recueils de recettes, ateliers de cuisine réconcilient plaisir et amaigrissement.

Pas de régime, pas de frustrations, pas de privations

Ici la cuisine diététique ne rime pas avec tristesse. Le temps des bouillons transparents, des haricots à l'eau et de la viande bouillie est révolu. Brides-les-Bains donne l'exemple. Tous les hôtels, soit dix-neuf établissements et six restaurants proposent des menus diététiques. Ils rivalisent de créativité et d'attention pour conjuguer menu équilibré et saveur gustative. Certains chefs proposent chaque semaine un atelier cuisine. Ils partagent leurs secrets «cuisine santé» avec leurs hôtes et donnent leurs recettes et menus équilibrés. Il faut aussi compter avec un traiteur qui confectionne des menus diététiques chaque jour pour ceux qui ne sont pas en pension complète.

Retrouver l'estime de soi, ouvrir son horizon, reprendre confiance

Kinésithérapeutes et hydrothérapeutes ont le geste qui soulage et qui rétablit le dialogue entre le corps et l'esprit. A Brides, il y a une vie après les soins thermaux. Et des activités tournées vers l'épanouissement et le bien-être. L'an dernier, le club Equilibre, qui s'occupe de l'animation, a créé l'Ecole du bien-être. Elle regroupe une vingtaine d'ateliers inédits et pluridisciplinaires. Certains sont gratuits. Ici, pas de cours magistral ni de discours thérapeutique. L'ambiance se veut ludique et légère. Néanmoins, l'objectif est d'opérer un transfert de connaissances pour apprendre à se faire du bien. Sophrologie-nature, arts de santé chinois, club du rire, bien-être par le chant, stop-stress ou encore les marches du monde permettent d'élargir son horizon et d'acquérir des gestes ou des attitudes qui allègent le quotidien.

Un environnement valorisant

Brides-les-Bains opère un véritable lifting du thermalisme. La station invite à soigner ses rondeurs dans un palais des mille et une nuits. Beauté des matériaux, excellence des équipements, chaleur de l'accueil, savoir-faire de l'équipe... Le Grand Spa des Alpes® embarque ses hôtes dans une escale tournée vers l'amaigrissement. Ses 1500 m2 invitent à retrouver son corps et ses esprits. Cet espace, où tout est luxe, calme et volupté reste un lieu de soins. Il s'approprie les propriétés thérapeutiques de l'eau thermale et des thérapies manuelles qui fondent le savoir-faire de Brides.

Préparer le retour à la maison

« On accueille de plus en plus de personnes qui sont dans une démarche volontaire, constaste Anne, kinésithérapeute au spa. Elles viennent chercher l'acte médical et bénéficier de tout l'environnement thérapeutique pour se prendre en charge au-delà de la cure ». Le Centre Nutritionnel a bien compris aussi que le retour de cure constituait une période délicate. L'équipe de diététiciennes a introduit cette année un suivi post-cure personnalisé et interactif via le web. Chaque curiste a affaire à la diététicienne qui l'a accompagné pendant sa cure de 6, 9 ou 18 jours.

(Marie-Claude Prévitali et Valentine Bonnet, service presse Thermes de Brides-les-Bains)

SOURCE : Media Conseil Presse

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s